Problème des messages négatifs ou néfastes ‘contre l’autisme’

9 mars 2021 : Réponse apportée par l’association « Nos Enfants d’Ailleurs »
22 mars 2021 : Réponse de l’AA
2 avril 2021 : Deuxième réponse apportée par l’association « Nos Enfants d’Ailleurs »


Lettre « Problème des messages négatifs ou néfastes ‘contre l’autisme' »

  • GT (Groupe de Travail) AA_Protection_Préjugés-AssoParents
  • *DEMARCHE_AA* AA_Protection_Préjugés-AssoParents_{Nos Enfants d’Ailleurs}

Démarche AA


Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [260.00 KB]


Madame la Présidente
ou Monsieur le Président
Association « Nos Enfants d’Ailleurs »
France

20210306 AA_Protection_Préjugés-AssoParents_{Nos Enfants d’Ailleurs} Problème des messages négatifs ou néfastes ‘contre l’autisme’

Problème des messages négatifs ou néfastes ‘contre l’autisme’

Le 06/03/2021

Madame la Présidente ou Monsieur le Président

Nous vous remercions pour vos efforts et vos initiatives visant à améliorer les conditions de vie d’un certain nombre d’enfants autistes dans votre région.

Dans tout domaine, la bonne volonté est rarement suffisante pour parvenir adéquatement aux résultats escomptés, et en matière d’autisme les malentendus sont omniprésents.

En espérant ne pas trop vous contrarier ou vous peiner, nous sommes amenés à vous proposer un dialogue dans l’espoir de réduire un aspect particulièrement problématique inhérent à vos campagnes « Pastilles bleues contre l’autisme ».

Voici quelques brèves remarques, pour vous donner une idée de la perception de cette terminologie par les personnes autistes, et aussi pour montrer certains problèmes concrets en découlant :

1/ Que diriez-vous si vous étiez une personne autiste adulte en voyant une campagne « contre l’autisme », c’est à dire contre un aspect essentiel de votre nature ?
Pardon, mais cela fait mal au ventre à chaque lecture des visuels de cette campagne.

De la même manière, vous pouvez aussi essayer de vous mettre à la place des « personnes avec nanisme » lisant « pastilles contre le nanisme », ou des « personnes avec homosexualité » lisant « pastilles roses contre l’homosexualité », des « personnes avec albinisme » lisant « pastilles blanches contre l’albinisme », etc.

Attention : Il est indispensable de distinguer « l’autisme » des « troubles »
(voir explication :
 https://allianceautiste.org/distinction-fondamentale-de-l-autisme/). 

On peut légitimement vouloir réduire des troubles et des difficultés, certes, mais l’autisme lui-même est une particularité humaine naturelle qui doit être respectée (a fortiori quand on ne la comprend pas bien).

2/ Le message ainsi véhiculé donne une image négative de l’autisme, et contribue hélas à accentuer les préjugés défavorables aux personnes autistes, qui en souffrent concrètement dans la vie quotidienne : comment voulez-vous que les clients des supermarchés impliqués par votre opération n’aient pas un a priori négatif (même inconscient), à chaque fois qu’ils lisent « contre l’autisme », ce qui tend à renforcer dans leur esprit l’idée que l’autisme serait une maladie, un fléau, etc.

Imaginez que votre enfant, devenu adulte autonome ou semi-autonome (ce que nous vous souhaitons) cherche un emploi ou un logement, auprès de personnes ayant été « conditionnées » par ce type de messages : comment ces personnes pourraient-elles ne pas avoir un réflexe de rejet ? 

En effet, s’il faut « lutter contre l’autisme », alors l’autisme est « mauvais » et donc la personne « contient quelque chose de mauvais », ou de « déficient » (terme qui apparaît malheureusement dans vos pages (« déficients »)).

Songez même seulement au harcèlement scolaire : comment est-ce qu’un enfant autiste pourrait être respecté ou au moins accepté de manière paisible lorsque plane un message « contre l’autisme » ?

Ce ne sont que quelques exemples, mais la multiplication de tous ces messages préjudiciables (et infondés) « contre l’autisme » participe notablement au fait que certaines personnes autistes finissent par se suicider, en pensant – entre autres – au fait qu’elles présentent une particularité contre laquelle les gens sont tellement « hostiles » que c’est même écrit sur les saucissons dans les supermarchés : ce n’est pas une vie…

De la même manière, la mère d’un enfant à naître, en cas de diagnostic prénatal d’autisme, optera probablement pour l’IVG ou l’IMG, puisqu’il faut être « contre l’autisme » et que c’est même écrit sur les brioches des rois… (Dans l’ignorance, les gens suivent leurs préjugés.) 
Or cela relève de l’eugénisme, et personne n’a le droit de décider qu’il faudrait « éradiquer les autistes à la naissance », comme cela est déjà fait hélas pour les personnes trisomiques.

Les personnes autistes, comme les personnes trisomiques et autres personnes « différentes de la norme », ont le droit de vivre avec leurs particularités, elles font partie de la « biodiversité humaine », et elles contribuent à enrichir la société, par leur originalité et leur créativité, entre autres : sans les personnes autistes (et autres personnes « pas standard »), le monde serait bien fade et uniforme.

Ce qu’il faut réduire surtout, ce n’est pas l’autisme mais les difficultés absurdes et injustes imposées aux autistes.

3/ Enfin, il faut savoir aussi que le fait de présenter le handicap autistique sous un jour aussi négatif est en totale contradiction avec l’esprit de la CDPH (et certaines de ses stipulations).

Nous espérons vivement que ces quelques remarques pourraient vous amener à reconsidérer la forme de votre campagne.

Il y a d’autres problèmes dans vos pages (« personnes avec autisme », « déficiences », « atteint de »…), mais le plus grave, à notre avis, c’est cette forme de campagne « grand public » qui touche les gens quasiment dans leur assiette (c’est à dire, en France, pas loin du coeur et du cerveau…).

Nous avons essayé de vous écrire le plus gentiment possible des choses qui forcément ne sont pas agréables à lire. La première réaction des personnes autistes que nous connaissons est en réalité de l’ordre de l’écoeurement, mais nous faisons un effort pour communiquer de manière « optimisée » : nous espérons que vous voudrez bien essayer de faire de même.

Par exemple, à la place de « contre l’autisme », on pourrait dire « pour les enfants autistes » (ce qui serait certainement beaucoup plus « porteur », à bien des égards).

Ceci est un premier contact : nous restons à votre disposition pour un échange, n’hésitez pas à nous faire part de vos désaccords, de vos doutes, ou de vos questions.

Toutes nos lettres (et leurs éventuelles réponses) sont publiées sur notre site Internet, dans le but d’en optimiser l’efficacité.

En vous remerciant pour votre attention et pour votre aimable collaboration espérée, nous vous prions d’agréer, Madame la Présidente ou Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées.

L’Alliance Autiste


9 mars 2021 : Réponse apportée par l’association « Nos Enfants d’Ailleurs »

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [143.93 KB]


22 mars 2021 : Réponse de l’AA

Chargeur En cours de chargement…
Logo EAD Cela prend trop de temps ?

Recharger Recharger le document
| Ouvert Ouvrir dans un nouvel onglet

Télécharger [262.88 KB]


2 avril 2021 : Deuxième réponse apportée par l’association « Nos Enfants d’Ailleurs »

Bonjour

Nous avons bien reçu votre dernier courrier du 22 mars 2021.

Nous avons pris la décision lors de notre dernier bureau de modifier la pastille bleue et la communication de notre opération solidaire de façon à ce que n’apparaisse plus le message «  contre l’autisme ». Ainsi ce sera le cas pour notre prochaine opération 2022. Concernant l’opération 2021, elle se termine en avril 2021.

Je ne manquerai pas de vous transmettre un modèle de notre nouvelle pastille bleue qui aura un message positif et solidaire envers les personnes autistes et leur famille.

Bien Cordialement

Hélène Amiotte Suchet

NOS ENFANTS D’AILLEURS

helene@nosenfantsdailleurs.fr

www.nosenfantsdailleurs.fr


AA_Protection | Préjugés-AssoParents| {Nos Enfants d’Ailleurs}
*DEMARCHE_AA* AA_Protection_Préjugés-AssoParents_{Nos Enfants d’Ailleurs} {{Problème des messages négatifs ou néfastes ‘contre l’autisme’}}

Vous pouvez nous aider facilement en partageant cette page, en seulement 2 ou 3 clics :