Audition de la France par le Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU, les 13 et 14 janvier 2016 : nos observations

Les 13 et 14 janvier 2016, nous avons assisté à l’audition du gouvernement français par le Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU, à Genève.

Pour rappel :

  • Le 25 février 2015, l’Alliance Autiste avait présenté son « rapport alternatif » (ou « contre-rapport ») au Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU, à Genève.
  • Le 8 juin 2015, nous avions participé à la pré-session d’examen de la France, devant les membres du Comité.
    D’autres organisations défendant les enfants en avaient fait autant (notamment Autisme France).
  • Les membres du Comité avaient apprécié nos contributions, qui leur ont été manifestement utiles pour préparer leur « liste de points » (questions écrites), finalisée le 23/07/2015, et préalable à l’audition de janvier 2016. (visible également ici si le lien ne fonctionne pas)
  • Le 15 octobre 2015, la France avait rendu ses réponses écrites, qui selon nous brillent par leur absence de pertinence : en ce qui concerne l’autisme, il n’y a quasiment aucune réponse correspondant aux questions, et, souvent, pas de réponse du tout.
  • Le 15 décembre 2015, nous avons envoyé au Comité nos observations (et préconisations) par rapport à cette réponse de la France, afin d’apporter des éléments utiles et parfois nouveaux.

    Nos observations étaient confidentielles avant l’audition ; nous les publions aujourd’hui 18 janvier 2016.
    Notes :
    – Nos observations ont également été traduites traduites en anglais (merci aux traducteurs bénévoles) ;
    – Certaines parties de nos observations s’appuient sur une analyse plus « pointue » faite par un membre de l’AA à titre personnel (et donc non envoyée au Comité) ;
    – Il se peut que ces textes soient par endroits dans un style plus ou moins « énervé », car il ont été rédigés alors que nous étions exposés aux atteintes morales et mentales nées de la violence des rebondissements de l’affaire Timothée (mère emprisonnée, beau-père emprisonné, Timothée (et sa soeur) à nouveau malmenés par la France (même en étant réfugiés dans un autre pays), etc.).
    Toute cette absurdité et ces souffrances injustes ne permettent pas de travailler dans un climat serein : indépendamment de l’irritation difficile à cacher dans le texte, nous maintenons complètement le fond de nos observations et analyses.

Concernant cette audition des 13 et 14 janvier 2016, voici :

Nous allons avoir besoin de temps pour réfléchir aux moyens de maximiser l’utilité de tout ceci pour défendre et aider les enfants autistes en France, notamment en suivant attentivement l’application des promesses de la France.

Nous trouvons très regrettable qu’alors que le gouvernement français avait été mis en défaut de manière « cuisante » lors du dernier examen, cinq ans plus tard il en soit encore à énoncer des « mesures prévues ».
Nous en sommes au 3ème « plan autisme », mais les avancées semblent infinitésimales.
Juste pour pouvoir dire « ce n’est pas vrai que rien n’est fait » ?…

L’Alliance Autiste
18 janvier 2016

 

Communiqué commun à propos de l’examen de l’Europe par l’ONU (CRPD)

Communiqué commun dressant un tableau des points positifs et négatifs de la politique de l’Union Européenne en matière d’autisme, et incluant les recommandations de nos associations d’autistes (AMI pour l’international, ESH pour l’Allemagne, AA pour la France, AWM pour le Royaume-Uni) :

Autistic Minority International, ESH, AA and AWM – Written submission on the European Union

Conférence ONU sur l’éducation, avec Kishore SINGH (Rapporteur Spécial) – intervention d’Eric LUCAS

Le 18 juin 2015, j’ai pu prendre la parole dans une conférence sur l’éducation à l’ONU (au Palais des Nations à Genève), présidée par M. Kishore SINGH (Rapporteur Spécial de l’ONU sur l’éducation).

Certains des principaux intervenants (les « panelists »), et les organisateurs, sont ensuite venus me donner leur carte et me dire qu’ils ont beaucoup apprécié ces informations.

Voici l’enregistrement (en anglais) :

Et le texte de ce que j’ai dit :


Good afternoon, thank you very much Mr. Singh,

My name is Eric LUCAS and I am a member of Alliance Autiste, a small NGO made by high functioning autistics.
We try to help oursleves, and also to provide peer support to the younger autistics who still have lots of problems understanding how to live with society.
The social difficulties and other troubles of autistics can be reduced significantly if the proper measures are undertaken in early childhood.

1 % of the children are autistics. Not only they need some special accomodation to receive the usual, classical teaching, but also they need an additional kind of education, which I would call « social education ».
Indeed, one of our biggest problems is to learn how to live with society, to learn its’ codes and non-written conventions, which are strange to us, because they vary with the different groups of people, who all think that their system of rules is the only one correct.

In order to learn society, we need to live inside society, not in hospitals or institutions.

The governements either ignore the autistics (mostly because they don’t know what to do with them), or they park them in special medical places, where they have a kind of non-life, in a fixed artificial world which does not allow them to progress, to experience freely the path of their own destiny, like all of us here.

In France, a lot of public money is given to private institutions (so called « Instituts Médico-Educatifs ») which just keep the autistics instead of educating them, and this is probably an example of bad « private education » with absolutely no positive effect for the user, only suffering and exclusion, and lots of money wasted, whereas it could be used more much efficiently outside of this medical and secluded world.
We can say that these vulnerable children are exploited by a medical lobby, which of course does not want to change.
I talked about this with the health advisor of the french presidency, and even herself mentioned this « reluctancy » as a major problem.

We, the highly integrated autistics, can help society to help autistic children getting out of this nightmare, because we are like a bridge between both worlds, like a Rosetta stone : we understand you (not too bad), and we understand autistics of various levels (at least when they don’t speak we can guess approximately what is going).

We talk to the governments and even the international organisations, but so far, Im’ sorry to say that I barely figure what to do and who can help us, or at least who really wants to help autistics, at least the youngest ones.

Puedo ver que hay mucha gente que habla español aqui, y quisieramos tambien hacer enlaces con America del Sur y otros paises, para ayudarle comprender los autistas y permitirle una vida con menos sufrimiento.

If someone here can advise us, they can write to contact@allianceautiste.org – or talk to me directly, I do not bite 😉

Thank you very much.


Eric LUCAS

Journée mondiale de l’autisme 2015 ONU

Thème 2015 : « Emploi : les avantages de l’autisme »

Le message du Secrétaire Général de l’ONU, M. Ban Ki Moon, au sujet des autistes, ce 2 avril 2015

« Appel à l’action » : réunion à l’ONU (en présence du SG) ce 2 avril, au sujet de l’emploi des autistes

Des liens très intéressants (CDPH, OMS, Education, etc.)

Déclaration de Salamanque et Cadre d’action sur les besoins éducatifs spéciaux

UNESCO : L’éducation inclusive

United Nations Human Rights statement for the World Autism Awareness Day (2 april 2015)

MISE A JOUR du 5 avril 2015 :
voici la TRADUCTION EN FRANCAIS de l’article des Nations Unies présenté et cité ci-dessous :


Note :
It is likely that the efforts of Erich of Autistic Minority Internatonal (to which we are contributing) have led the UN to decide to make this special statement about autistics.
Erich participated to 25 meetings at the UN in 2014. He has helped modifying several important texts, and I have been lucky enough to follow that, sometimes in real-time.
This year, Alliance Autiste released an alternative report for the UN CRC.


For World Autism Awareness Day – Wednesday 2 April 2015
Discrimination against autistic persons, the rule rather than the exception
– by UN rights experts –

GENEVA (30 March 2015) – Two United Nations human rights experts today called for an end to discrimination against autistic persons and a celebration of diversity. Speaking ahead of World Autism Awareness Day, the Special Rapporteurs on the rights of persons with disabilities, Catalina Devandas Aguilar, and on the right to health, Dainius Pūras, noted that about one per cent of the world’s population -some 70 million people- is estimated to be on the autism spectrum worldwide.

“As part of human diversity, autistic persons should be embraced, celebrated and respected. However, discrimination against autistic children and adults is more the rule rather than the exception.

Lire plus …

About Girls and Women on the Autistic Spectrum

Please CLICK HERE for the presentation about
About Girls and Women on the Autistic Spectrum
 

This presentation has been prepared for the conference
Re-Thinking Women’s Empowerment and Gender Equality in 2015 and beyond
held at UNESCO’s Paris Headquarters
on the 4th of march, 2015,
by Alliance Autiste member Laëtitia Sauvage,
and our colleague from Autism Women Matter UK, Monique Blakemore.

(With the support of Autistic Minority International)

Rapport alternatif de l’Alliance Autiste au Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU — Complementary report for the United Nations Child Rights Committee

L’Alliance Autiste

vous invite à prendre connaissance de son

Rapport alternatif au Comité des Droits de l’Enfant de l’ONU, au sujet de la France

(Complementary report -in English- for the

United Nations Child Rights Committee, regarding France)

Ce « contre-rapport » sera examiné en juin 2015 par les membres du Comité des Droits de l’Enfant du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme de l’ONU, qui tiendront compte de nos remarques dans l’examen du rapport de l’Etat français, dont les représentants doivent comparaître lors d’une session officielle d’examen de la France en 2016 à Genève à l’ONU au Palais Wilson.

De telles actions peuvent paraître lentes et lointaines, mais cela permet pourtant de faire évoluer les lois nationales, et de nous donner des outils pour nous défendre, comme par exemple avec la CDPH ou la résolution WHA 67.8 de l’OMS, ou encore le récent rapport du Commissaire européen aux Droits de l’Homme.

Nous tenons à remercier vigoureusement Magali Pignard, membre de l’AA, pour la réalisation de cet important travail, ainsi que pour ses connaissances, son engagement et son dynamisme.

Merci beaucoup également aux autistes et parents d’autistes ayant participé à la traduction en anglais : Gabriel‏, Elodie, Peter, Madeleine, Françoise‏, Ruth‏, Pascal, Christophe, Paul, V.E. et notre collègue Asperger Matthieu Lancelot, traducteur diplômé.

Autistics interests and Affinity Therapy VS. French psychoanalysts interests

No time to write a correct « statement » (sorry) : I paste below a message I’ve just sent to Mr. Ron Suskind and his crew.
This is about the problematic exploitation of ourselves and our ideas by the psychoanalytic lobby, namely through this « Colloque International« .

Dear Mr.  Ron Suskind, dear Jessica,

First of all, thanks so much to Sophie Robert, our « whistle-blower » helping a lot the cause of autistics, which is very particular in France.
Autistics are very grateful to her, for what she made with her movie « Le Mur ».

We strongly agree with what she explains to you.

We are an autistics’ self-advocacy organization, struggling to survive amongst the numerous « institutional » traps and difficulties we are facing in our country.

Myself, I am a high functioning autistic, « survivor of psychiatry », having lost 15 months of my precious life forced into a surrealistic psychiatric detention, 20 years ago.

I want to tell you that we have absolutely nothing against the affinity therapy, and that all this seems of good sense.
As long as the goal is the well-being of the autistic person herself, and not the strengthening of a well-paid lobby using us like « fuel », any approach seems interesting.

Lire plus …