# MarianGate : « marian c’est la scoumoune totale, une bombe à retardement – renseignez-vous » (courriel EL–>HAS, 16/04/2016)

N.B. : Veuillez ne pas considérer cet article comme je ne sais quelle menace de « bombe » matérielle.
Je suis révolté (et il y a de quoi !), mais pas « dingue », ni méchant. Il faut arrêter de tout mélanger.


Un peu plus bas, voici un courriel que j’ai envoyé en avril 2016 aux Cheffes de Projet des reco autistes adultes HAS/ANESM, avec lesquelles je travaillais dans le Groupe de Pilotage, depuis presque un an, en devant y supporter l’imposture MG (et heureusement que je travaillais à distance), couverte sciemment par Danièle Langloys.

Hier, en parcourant des courriels pour chercher autre chose, j’ai évidemment remarqué cette ligne :
« marian c’est la scoumoune totale, une bombe à retardement – renseignez-vous« 

En fait, on voit que ce courriel était un ultime effort pour aider la HAS à ne pas être éclaboussée un jour, et, surtout, pour éviter d’émettre des reco entachées d’une telle monumentale et infâme erreur.

Ce courriel est assez « direct » (pas dans les formes, sans majuscules etc.) car j’étais plus qu’excédé : en effet, cela faisait longtemps que je prévenais la HAS (depuis le début, été 2015), d’abord très poliment, puis de plus en plus explicitement (et en fournissant des témoignages), et tout ceci pour être totalement ignoré (à part tout de même, vers la fin, une réponse de Mme André-Vert me suggérant de contacter le procureur de la République si je vois un danger…)

Peu après cela, voyant que la mascarade était totale (dans les 20 membres du GP : 17 du « médical et médico-social, dont une vice-présidente de la FFP + un « autiste plus que douteux » manipulateur mythomane etc  + Danlèle Langloys qui le couvre…).

La mascarade étant totale, et avérée depuis longtemps, je ne pouvais plus en être le « complice obligé », et j’ai décidé de quitter tout ce cinéma.
Evidemment ce fut un dilemme, puisqu’il aurait été utile que je reste, mais pour moi l’autisme c’est (entre autres) l’authenticité, la cohérence et le refus de l’absurdité socialement acceptable.
Je ne pouvais pas servir de « caution autistique » à tout ce cirque.

Eric LUCAS


De : Alliance Autiste <contact@allianceautiste.org>
Date : 16 avril 2016 à 10:39
Objet : PS.
À : Joëlle ANDRE-VERT <***@has-sante.fr>, ***@sante.gouv.fr

et bien sûr tout ça finira par éclater un jour
marian c’est la scoumoune totale, une bombe à retardement – renseignez-vous
si je me retire sans être remplacé (par une personne « valable ») ça fera des reco sans aucun autiste !  comme si on avait besoin encore d’une telle abomination
désolé d’être énervé mais c’est vraiment pas possible quoi
on marche sur la tête
soit depuis le début je dis n’importe quoi sur lui et je suis un guignol et alors virez-moi, soit ce n’est pas le cas – on ne peut pas faire tout et son contraire
désolé
trop
Pour l’Alliance Autiste,
Eric LUCAS
Autiste à haut potentiel altruiste
Coordinateur – Délégué Général
contact@allianceautiste.org
http://AllianceAutiste.org (AA)


Tiens, et en continuant à chercher, je vois que ce « P.S. » faisait suite à ce courriel (ci-dessous), où je me suis vraiment « lâché ».
Dans une telle situation, on a le droit d’être énervé, et quand la politesse ne suffit plus, j’essaie autrement.
Mais non, rien, jamais de résultats.
Le mépris de la parole des autistes authentiques, encore et toujours, et tout ça en acceptant et en couvrant les clowneries et la tromperie, la perversion de l’autisme (merci Madame Langloys).
Et au bout de 2 ans les gens me reprochent d’être énervé ou excité.
Il faudrait chercher à comprendre, au lieu de croire pouvoir juger de tout en 30 secondes.


Date : 16 avril 2016 à 10:29
Objet : marian – dernières mentions dans GP5
À : ***@sante.gouv.fr, Joëlle ANDRE-VERT <***@has-sante.fr>

Lire que Marian défend la désinstitutionnalisation est la goutte d’eau, l’abjection de trop, désolé

un peu de respect pour les victimes
je passe mon temps, dans tous mes textes, interventions, dans tous les pays, à défendre la désinstitutionnalsiation
je porte la cicatrice jamais refermée de ce sévice, et que les PP français se contrefichent bien d’aider à guérir
j’ai au moins 8 arguments contre l’institutionnalisation, ce dont tout le monde se fiche
je suis LEGITIME
marian, c’est simple, c’est tout le contraire de moi : un imposteur, un copieur, une sous-(***) – qui en plus, nuit aux autistes – j’ai des preuves – j’avertis, en vain
je ne peux plus me prêter à cette mascarade, désolé, trop c’est trop
je vous demande de prendre en compte toutes mes réserves et indications à propos de ce personnage hautement nuisible pour les autistes, et de faire en sorte qu’il cesse d’évoluer là où il n’a rien à faire
il n’a rien d’autistique !!  ni sensibilité, ni personnalité autistique, ni créations, rien de rien – il est juste capable d’emmagasiner et de jouer des rôles – là c’est l(autisme, ça aurait pu être autre chose
il se repaît de jeunes femmes psychiquement vulnérables, qu’il appelle parfois « des plans c*l » (si si) – si vous voulez que je commence à vraiment balancer vous allez être servies !
je ne peux plus, vraiment plus, continuer comme ça, en sachant
pas possible
au pire, que son statut soit reconsidéré, surtout pas en tant que « personne concernée » – et encore
mais comme bien sûr l’adm ne reconnaît jamais ses erreurs et que rien ne sera corrigé, et que les reco seront entachées par ce furoncle, alors je demande à être remplacé définitivement (et surtout pas à me retirer purement et simplement, en lui laissant le champ libre)
pourquoi est-ce que personne ne comprend que les autistes sont systématiquement exploités par des parasites de toutes sortes ?
amèrement
Eric LUCAS