#MarianGate #AutiLeaks : A propos de la demande de la présidente d’Autisme France concernant le clip vidéo 1

SVP, essayez de partager le lien de cet article (par exemple, en le publiant sur FB) :

http://allianceautiste.org/wp/2017/12/mariangate-autileaks-a-propos-de-la-demande-de-la-presidente-autisme-france-concernant-le-clip-video-1/

C’est important d’aider à la diffusion, car ces informations sont très censurées.
Il est difficile de s’en sortir sans un petit coup de main par d’autres autistes (ou parents ou personnes souhaitant nous aider).


La rébellion contre la dictature du « Grand N’Importe-Quoi Socialement Acceptable » monte d’un ton (cf. mes réactions dans cet article).

Il y a deux jours, j’ai reçu cette demande écrite de la présidente d’Autisme France, Danièle Langloys, exigeant de retirer la mention de l’association Autisme France dans le clip vidéo 1 du MarianGate,

Cliquez sur l’image pour l’agrandir, si le texte est difficile à lire sur votre écran :Eric, vous voudrez bien sortir immédiatement le logo d’Autisme France de cette vidéo. En la diffusant en notre nom, vous usurpez notre identité et notre image et j’ai prévenu notre avocat. Vous réglez vos querelles de pouvoir aspie entre aspies, s’il vous plaît. Facile d’être à l’abri à l’étranger et de diffamer tout le monde : pas digne de vous, Eric.

« Eric, vous voudrez bien sortir immédiatement le logo d’Autisme France de cette vidéo.
En la diffusant en notre nom, vous usurpez notre identité et notre image et j’ai prévenu notre avocat.
Vous réglez vos querelles de pouvoir aspie entre aspies, s’il vous plaît.
Facile d’être à l’abri à l’étranger et de diffamer tout le monde : pas digne de vous, Eric. »

J’ignore si oui ou non AF (Autisme France) est impliquée dans le scandale MG ; je ne vois pas de relation directe entre AF et MG (mais je ne peux pas tout connaître) et je n’aurais pas eu l’idée de mentionner AF dans ce clip. (Même si c’est probablement difficile à croire, ce n’est pas moi qui l’ai fait.)

A aucun moment je n’ai cité AF dans l’affaire « MarianGate », et quant à DL (Danièle Langloys), je n’ai fait que quelques allusions, censées être « déchiffrables » par les « initiés », mais sans la nommer.
Mais puisqu’elle m’y pousse, je vais bien être obligé de parler d’elle de manière explicite.

J’ai transmis donc transmis cette demande à AutiLeaks, mais apparemment (comme nous le dit si souvent l’Administration), « malgré un examen attentif de cette demande, il n’a pas été possible de lui réserver une suite de nature favorable », et je n’en sais guère plus.

De mon côté, je ne peux que supposer qu’ils ont cité AF pour éviter d’incriminer personnellement sa présidente, peut-être.

Je tenais à faire cet article car je suis un autiste qui tente de défendre la vérité avec justesse ; or le fait d’ignorer la demande de Madame Langloys, et de cautionner par mon silence ce que je vois ici comme une  « bourde », reviendrait à faire la même chose que ce que je lui reproche d’avoir fait avec Marian Giacomoni (c’est-à-dire d’avoir couvert cette « méga-bourde » par son silence, et surtout de l’avoir laissé prospérer).
Ceci me semble grave car elle est une personne très importante dans « le monde de l’autisme en France », et donc elle a une grande part de responsabilité en ayant agi ainsi.

Et surtout, ce qui pour moi est inacceptable, c’est qu’elle ne se soit pas opposée au placement de MG à la tête du Plan Autisme 4 (puisqu’il est parmi les deux autistes dans le groupe de pilotage).
Pour moi c’est vraiment l’infamie de trop. Déjà que l’ensemble est une mascarade, mais là, cette comédie est allé beaucoup trop loin, et a fait une erreur fatale en laissant placer MG dans le GP du Plan Autisme 4.
Quel mépris, quelle insulte suprême, que de laisser représenter les autistes par une personne (MG) qui représente tout le contraire de l’autisme pur, par ses manigances, ses manipulations, sa fourberie etc. !

On nous dit qu’il a montré un diagnostic d’autiste en haut lieu : tout ça mérite d’être confirmé, analysé sérieusement. Et si vraiment une contre-expertise indubitable disait qu’il est bien autiste, alors je crois que beaucoup d’autistes voudraient « rendre leur diagnostic », comme quand on rend son passeport, et dans tous les cas, de toute façon il est absurde et presque « dément » de faire représenter les autistes par une personne qui n’a absolument rien de représentatif de l’autisme, au contraire. Le système est vraiment malade.

Et c’est peut-être aussi parce que cette insulte faite aux autistes est infiniment plus grave que la question du rapport entre AF et DL, et de la présence ou non de AF dans une vidéo, que les auteurs n’ont pas jugé utile de corriger.

Et que pour ma part je trouve abusif de monter au créneau en parlant d’avocats, contre moi, un autiste authentique et fidèle à l’autisme, qui dit ce qu’il pense, et qui lève le voile sur les dessous de la mascarade, juste à cause de la simple mention d’AF dans une vidéo, quand on voit tout ce qui se passe derrière.

En plus de ça, les « compétences » de MG sont plus que discutables.
Même si dans les groupes de travail MG répète plus ou moins, comme un perroquet, ce qu’il juge bon pour son image de dire pour notre cause, tout ça n’est pas sérieux et ses discours masquent mal une certaine vacuité.
Ce qu’il dit n’est pas ce qu’il pense vraiment (et pas que dans les groupes de travail !).
Il dit ce qu’il a « calculé » qu’il fallait dire. Aucune authenticité. Quasiment toujours dans le calcul.
(Où est l’autisme dans tout ça ??  Je continue à poser la question…)

En plus :
– Quand parfois il se trompe sur « ce qu’il faut dire », généralement c’est « énorme ».
Par exemple quand il dit que les autistes, y-compris certains autistes « personnalités publiques », devraient suivre des TCC…
Déjà au début, en 2014, quand il m’a parlé de « rééducation » pour les autistes, le terme m’a choqué.
Mais voir que les mêmes insanités sont débitées maintenant auprès des gens qui décident de l’avenir du Peuple Autiste !!  Comment ne pas se révolter ???
– Quand il sort de ses gonds et qu’il dit vraiment ce qu’il pense, là ça fait vraiment peur (cf. les divulgations en cours).

Eric LUCAS


P.S.

Je relis le message de Danièle Langloys (DL) :

« Eric, vous voudrez bien sortir immédiatement le logo d’Autisme France de cette vidéo. »

–> J’ai toujours essayé d’être souple, et jusqu’au moment où j’ai découvert l’infamie suprême de MG dans le GP du Plan 4, j’ai toujours refusé de céder aux nombreux conseils de ceux qui me demandaient de prendre parti « pour » ou « contre » DL.  (En fait, presque toujours contre, mais bref…)
On m’a même parfois reproché de soutenir implicitement DL, alors que j’ai toujours dit que je ne soutenais personne en particulier, et que je ne suis pas intéressé par les histoires de personnes, et que ce que je soutiens c’est les autistes et l’autisme, pas des personnes ou des associations.

–> J’ai essayé de la croire quand elle me disait que AF n’est pas vraiment impliquée dans la « gestion d’établissements » (i.e. l’institutionnalisation) parce que (si je me souviens bien de ce qu’elle m’a expliqué), AF n’a que des « partenariats » avec des établissements (plusieurs dizaines, m’a-t-elle dit). (Affaire à éclaircir)

–> Je n’ai jamais suivi les « ordres » de DL. (Cela dit, j’en ai reçu assez peu, car elle semble avoir vite compris que je resterais indépendant).

-> Ce n’est donc certainement pas aujourd’hui que je vais obtempérer, après toutes les infamies (et parfois des quasi-trahisons) que je vois depuis l’été 2017 dans ce milieu, et surtout après avoir commencé à vider mon sac, alors que, en plus, cela fait 2 ans que je demande et que je préviens gentiment, et que depuis 2 semaines je n’ai pas arrêté de prévenir en haut lieu, de demander à être écouté et pris au sérieux, tout ça pour obtenir, comme toujours, un mutisme cinglant.
Désolé mais ça ne peut pas durer comme ça éternellement, il ne faut pas abuser de la naïveté et de la gentillesse des autistes.

–> Et concernant MG, Madame Langloys, vous SAVIEZ que, pour le moins, il était plus que douteux.
Combien de fois est-ce que vous m’avez dit que vous n’étiez « pas dupe », et que vous aviez des doutes sur le fait qu’il serait autiste ?
Certes vous n’êtes pas là pour « poser des diagnostics », mais quand il y a autant de doutes, de « casseroles », d’avertissements et de dénonciations, on ne laisse pas un tel numéro (MG) s’installer bien tranquillement, et discrètement en plus, dans le GP PA4 !
Avec l’influence que vous avez, la responsabilité que vous avez face aux familles, une telle légèreté me paraît inacceptable.
En tous cas, moi, en tant qu’autiste individuel, je ne l’accepte pas, et j’accorde mes actes avec mes pensées.
JE REFUSE !!  Marian Giacomoni, ça suffit ! La comédie a bien assez duré !
Revenons donc – au pire – dans un niveau de mascarade ordinaire, et pas dans la démence qu’on a maintenant.

« En la diffusant en notre nom, vous usurpez notre identité et notre image et j’ai prévenu notre avocat. »

-> Au début, je me suis dit : « En plus, elle ne voit pas que ça n’a rien à voir avec une usurpation d’identité ».
En effet, la mention de tel ou tel organisme (surtout au beau milieu du clip) ne signifie pas que la vidéo est faite au nom de l’organisme.
Franchement, pardon mais c’est un peu n’importe quoi, quand-même…

–> A la deuxième lecture, je me suis dit : « Elle ne pourrait pas faire une confusion pareille, c’est trop gros ». Donc ça pourrait être pour m’intimider ou quelque chose comme ça.

–> A la troisième lecture, j’ai « tiqué » sur « vous usurpez notre identité », et je me suis dit : « Pourtant, avec MG, elle est habituée au concept d’usurpation d’identité… »
En effet, l’identité de autistes, notre nature profonde, ce n’est pas du tout ce que MG montre.
Et le pire de tout, c’est qu’il tente de faire croire que l’image de l’autisme qu’il montre serait finalement une sorte d’aboutissement, de consécration, de l’autiste parfait, puisque d’ailleurs lui-même s’exonère de tous les reproches qu’il fait dans ce qu’on peut entendre actuellement de ses déclarations non-publiques (« 90% des autistes sont des GLUMEUX » etc.).
Une sorte « d’autiste parfaitement corrigé » (avec les « TCC » et la « rééducation »), tellement « parfait » qu’il n’a plus rien de l’autisme mais tout du fumisme…
Combien de fois ne m’a-t-il pas « invité à suivre des thérapies etc. »
Ou à « faire un travail sur moi »…
Depuis que j’ai compris ce que cache le masque, en mai 2014, je me suis toujours dit que si ce que ce genre de conseils amènent à un tel résultat (être comme lui), eh bien je m’en passe…

« Vous réglez vos querelles de pouvoir aspie entre aspies, s’il vous plaît. »

–> Je n’en peux plus de réexpliquer depuis 2 ans que ce ne sont pas des querelles entre personnes, et certainement pas de « pouvoir ».
« Pouvoir » de quoi, au fait ? Dans toute cette grand-guignolade, tout ça ne veut plus rien dire.
Et en attendant, nos adversaires (le lobby médico-social) continuent à caresser leurs bénéfices et avantages, tout en s’amusant de cette comédie que tous ces gens prétendant nous défendre ont contribué à « laisser faire », en commençant par VOUS Madame Langloys !
Car vous SAVIEZ pour MG et vous auriez dû le dire à la nouvelle équipe après les élections présidentielles.
(Et si vous leur avez dit, alors c’est encore pire car la tromperie monte d’un cran, encore. Mais là, je ne sais pas.)  

« Facile d’être à l’abri à l’étranger et de diffamer tout le monde : pas digne de vous, Eric. »

–> J’ai été obligé de m’exiler :
— Parce que je ne pouvais plus supporter la mascarade des reco HAS/ANESM avec un MG dans le Groupe de Pilotage ; à cause du mépris par la HAS et du manque total de réponses (jusqu’à leur première réponse en 2 ans, envoyée sous 24 h, par le Directeur en personne, preuve que j’ai bien fait de taper du poing sur la table).
— Et aussi parce que je subis personnellement, depuis des décennies, un Supplice Administratif Français (comme la plupart des autistes adultes plus ou moins autonomes), donc j’ai fini par m’enfuir (question de survie), et j’ai trouvé que « la misère serait moins pénible au soleil », mais malgré mon exil je n’arrive toujours pas à « ignorer » toute cette saleté.
— « C’est facile »… Pas tant que ça, mais c’est vrai que si j’étais en France je ne pourrais pas ainsi crever l’abcès, car cela fait longtemps qu’on m’aurait envoyé des gens en blanc pour me « médiquestrer » (hospitaliser de force), sous prétexte que « je ne vais pas bien », ou que « je suis dangereux ». (Dangereux pour ce système vérolé, ça oui… Et alors ? Chacun son camp…)
— « Diffamer » : ce n’est pas de ma faute si les choses que je montre sont infâmes…
Est-ce donc « si peu fameux » qu’il faille à ce point faire tant d’efforts pour masquer la vérité (ici je fais référence aux intimidations et à la censure que je subis depuis le 01/12/2017 – intimidations de type judiciaire sur la personne d’un autiste lanceur d’alertes, qui ose se rebeller, et par la présidente d’Autisme France en plus… bravo… la « fuite en avant » continue…)
Les autistes n’ont-ils pas droit à la vérité ?
Pour parler de dignité pour les autistes (ou au nom des autistes), Madame Langloys, il faudrait déjà commencer par ne pas les mépriser au point de laisser MG s’installer dans le GP PA4 sans rien dire, sans rien faire, sans se poser de questions.
— J’ignore si je suis « digne » ou non dans cette affaire et d’ailleurs je m’en fiche ; par contre je me bats ici pour la dignité des personnes autistes en France, et apparemment je sacrifie mon « image » pour cela mais peu importe, je l’ai dit et je le répète, toute cette affaire est beaucoup trop grave et méprisante pour les autistes, donc il faut se hisser au-dessus du niveau « personnel ».
— Digne ou pas, j’ai plutôt tendance à penser que je suis courageux en faisant ce que je fais actuellement, en tenant tête à tout votre système complètement faussé et sous l’influence évidente du lobby.
— Et vous, êtes-vous « digne », en laissant MG s’installer au Groupe de Pilotage du Plan Autisme 4 ?

Eric LUCAS



Le 5/12/2017, soit le lendemain de la publication du présent cet article, Madame Langloys publie ceci :

« notre ministre », c’est évidemment Madame Sophie Cluzel, la Secrétaire d’Etat.

Je ne sais pas dans quelle mesure on peut voir des rapports entre sa décision de bouder publiquement AF, et le MarianGate, dont elle est régulièrement informée depuis le début, mais à mon avis si MG était prévu dans les invités ou les participants, il est possible qu’elle n’ait pas tellement envie d’être vue avec lui.

Je ne connais pas le degré d’influence de MG auprès de Sophie Cluzel, mais je sais c’est celle-ci qui a présenté MG auprès de la journaliste qui l’a invitée dans l’émission de télévision où il est venu nous représenter.
Pourvu que ce soit la dernière…


Sous le même « post » de DL de ce jour, je ne peux m’empêcher de relever ce qui suit, et qui me laisse… perplexe.


Evidemment, il n’y a pas que la mascarade MG, puisque l’ensemble est un bal masqué de A à Z.
J’imagine donc que DL ne parle pas de ses « petites mascarades entre amis » (celles qu’elle couvre), et qu’ici elle se focalise sur d’autres.


J’apprends donc aujourd’hui que ce congrès est prévu pour ce samedi, le 9/12/2017.

Pour rappel, le Congrès d’Autisme France, c’est la grand-messe annuelle de l’autisme en France.
500 personnes, dont un très grand nombre de « professionnels », qui eux (déjà grassement payés) bénéficient de remboursements de frais par leur « structure ».
Quant aux autistes, ils peuvent « se gratter », et ne sont même pas prévus dans les catégories lors de l’inscription. Du moins, en 2015 je crois, lorsque j’ai demandé à DL si elle pouvait réserver 10 ou 20 places gratuites pour les « personnes concernées » (c’est comme ça qu’on nous appelle…), et pas du tout pour moi ou des personnes que je connais. La réponse fut négative, sous prétexte que la salle coûtait très cher. J’ai persévéré en suggérant de proposer un système d’inscriptions où les gens accepteraient ou non de payer un supplément pour faire participer des autistes  : plus de réponse…
Au Brésil, j’ai participé à un congrès d’autistes et de familles, pendant 3 jours ; tout était gratuit, et il n’y avait aucun « professionnel » invité… Et en plus, les gens ont beaucoup apprécié ce que j’ai expliqué et les autistes étaient d’accord…  Bref…