#MarianGate : Témoignages 1 – Appel à témoignages

C’est un individu avec « 1 km de casseroles au derrière », détesté par les nombreux autistes qu’il a utilisés, mais maintenant il représente les autistes auprès de la HAS, et dans le Plan Autisme IV !!
Il est présenté par la Secrétaire d’Etat au Handicap à une journaliste (et évidemment elles ne peuvent pas se douter d’une supercherie à un tel niveau – enfin, je l’espère), et de ce fait il se retrouve à la télé, à nous b duper encore, chaque fois un peu plus !!!
Virez le clown !!!

Les témoignages ci-dessous ne sont qu’une toute petite partie, car l’immense majorité des gens étant « passés par lui » ne veulent plus jamais en entendre parler !!
Protéger son intégrité mentale, pour un autiste, c’est indispensable.
Surtout après qu’elle ait été violée !!
Mais les pouvoirs publics continuent à refuser de voir !!


N’hésitez pas à nous envoyer vos témoignages !
(contact (@) allianceautiste.org)

Merci de préciser si vous voulez témoigner de manière anonyme, ou pas.
Tous les témoignages ci-dessous ont été envoyés ou publiés directement par les personnes les ayant écrits.

Mais à partir de maintenant (novembre 2017), vous pouvez faire envoyer votre témoignage par un(e) ami(e), si c’est vraiment trop difficile pour vous.
Nous savons bien que les victimes ne veulent plus entendre parler de MG, mais nous vous demandons un ultime effort, pour en finir enfin avec ce cirque toxique, grotesque et insultant, qui dure depuis début 2014.

Nous aurons sans doute besoin de vous recontacter, pour vérifier, ceci afin d’éviter les pollutions par fausses informations destinées à décrédibiliser l’entreprise de réinformation au sujet de MG, certainement à prévoir.


***@***

***/2015

À eric.lucas

Bonjour,

Je me permets de vous adresser un mail puisque vous nous y invitez sur votre post.
Sachez que je partage totalement votre inquiétude concernant Marian Giacomoni.
Depuis quelques mois d’ailleurs j’en parle souvent avec quelques amis asperger ou/et parents d’enfants autistes.
J’ai connu Marian à travers ses premières vidéos (Enquête de Déclic) et j’avoue les avoir trouvées intéressantes et parfois émouvantes. J’ai ensuite *** avec d’autres personnes et c’était sympa.
C’est bien après que j’ai senti que Marian allait un peu trop loin.
Je passe sur l’aspect pitoyable de son personnage Dr Maboul car après tout, il est libre de faire ce qui lui plaît et apparemment, il a un public qui aime ça.
Mais j’ai commencé à déchanter.
MAIS, lorsque j’ai vu une vidéo où il faisait un de ses sketchs lors d’un colloque dans un CRA, là, j’avoue que j’ai totalement désapprouvé.
Son personnage ridiculise totalement le monde autistique plutôt que les psyks…
Bref, j’en ai juste parlé avec des amis qui me répondaient en général que ce n’était pas bien méchant (ce qui est assez vrai mais attention quand même avec les CRA…) mais je ne sais pas pourquoi je sentais qu’il irait plus loin (sans doute à cause de *** mais aussi d’autres amies qui ont été manipulées).
De plus, il a tenté de me manipuler moi aussi (j’ai d’ailleurs bien failli tomber dans le panneau).
De plus, maintenant il fait partie de l’HAS et je suis d’accord avec vous pour trouver cela vraiment alarmant .
Il n’a aucune formation, ni connaissance de l’autisme, en tout cas, si connaissance il a, elle est insuffisante à mes yeux et je ne pense pas être la seule à dire ça.
Voilà je tenais à vous faire part de mon soutien et j’avoue que j’attendais avec impatience que quelqu’un d’une grande asso réagisse.
Car sur FB difficile de donner son avis sans entrer dans la polémique ou de se faire lyncher en publique…

Bien cordialement,

***


Massacre du à Marian, sniff !!

<***@***>

***/2015

À EL

Salut Eric, Marian a encore fait des massacres !!! 😉 . une personne qui *** s’est fait massacrer dans l’histoire, ***.
Je lui ai dit qu’effectivement tu avais une bonne vision de Marian ***

C’est ***

voila son skype si tu souhaites lui parler : ***

***


<***@***>

***/2015

À Eric

Eric,

Merci pour ta lettre avertissement, j’ai été contactée par un ami Aspie qui s’est laissé prendre au jeu de Marian de vouloir mettre en place un ***.
J’ai écouté les dires excités du groupe pour comprendre que je n’avais rien à y faire.
Ton écrit va dans le sens de mon sentiment, cela me rassure.
Autiste ou pas, Marian « enquête de clics et de déclics » est peut-être autiste, mais il est très certainement mégalomane, ayant grand besoin de se faire valoir…

Je vais le supprimer de mes contacts.

Heureusement que tu veilles au grain…

Merci encore, j’avoue que je suis victime de ma naïveté et du fait que *** attire des gens sans scrupules vers moi…

A bientôt,

***


<***@***>

À eric.lucas

Bonsoir Eric,
Voici le lien ***
Je me retrouve dans la même situation que toi….et lui se victimise.
Je suis également autiste *** et je ne suis pas pour écraser les autres pour gagner en notoriété.
Je sais que tu comprendras.
En te remerciant.
***


<***@***>

À eric.lucas

Hello Eric,
Ce mail juste pour savoir si tu allais bien, j’espère que tout ceci ne t’angoisse pas outre mesure.
Tu as cette faculté de cerner finement les personnes, mais c’est loin d’être le cas pour tout le monde
c’est pourquoi pas mal de personnes ne peuvent pas comprendre ce que tu expliques cad
la mise en garde, la crainte par rapport au monde de l’autisme, les vraies intentions du personnage etc…
A part ceux qui s’y sont confrontés…
Il est évident que lorsque c’est pour défendre la cause de l’autisme il faut des personnes compétentes,
connaissant le sujet, les enjeux, et agissant pour le bien de tous les autistes et non pas pour se faire mousser.
***
Dans tous les cas je souhaite que tu sois moins impacté par les faits et gestes de Marian dans le monde de l’autisme.

***


<***@***>

À eric.lucas

***/2015

Bonjour Eric
Je viens de lire ton post sur FB et je pense que ton analyse est claire, précise et juste mais assez maladroite sur le plan stratégique car en mettant ainsi les choses clairement sur la table, tu vas te faire des ennemis.
Ce qui a commencé déjà… Car il est très habile Marian…

Peut être même faudrait il retirer ton post pour ne pas être accusé de diffamation ?
En revanche tu as raison de dire que le fait qu’il ait réussi à s’infiltrer dans le groupe de la HAS est assez préoccupant…
Aussi si je peux me permettre de te donner un conseil, ***
*** un savoir faire politique que tu n’as pas, compte tenu de ta personnalité et de ton fonctionnement (que je ne critique pas bien au contraire).
Bon courage à toi !
***


(Presque tous les posts Facebook sont de 2015)









Cliquez pour agrandir, si illisisble :


***

J’approuve ton coup de gueule extra-lucide Eric !

Suite à quelques altercations dont je tairais la qualification la plus adéquate, dont une où il a su faire intervenir d’autres personnes contre moi pour tenter de me ridiculiser sur son journal comme d’autres ont su le faire dans le groupe « Nous les Aspergers », je confirme que cette personne ne devrait pas être représentative des autistes et certainement pas un de ces « décisionnaires de grandes instances » qui cèleront le sort de générations d’autistes à venir, que ce soit par des mesures « éducatives », « comportementalistes » ou autres.

Par respect ainsi que par principe de présomption d’innocence voire de cas de manipulation par des tiers, je garde l’anonymat d’autres personnes dont les actions, parfois toxiques, ne correspondent pas du tout à des profils autistiques et qui pourtant ont ou auraient des diagnostiques d’autismes largement discutables.

Il est temps de briser la glace et de démasquer les comédiens !
Quand on pense que ce genre d’individu prône des groupes « d’habiletés sociales », on est en droit de s’interroger !

 

Tu fais partie de celles et ceux qui n’hésitent pas à mouiller leurs chemises, qui y mettent du sien et qui parlent en connaissant le terrain.

Du peu de temps mais très dense que nous avons passé ensemble, et même s’il est vrai que lorsque tu es lancé, ce n’est pas simple de reprendre la parole, ce qui prouve que tu en as des choses à dire et partager, j’ai rarement pu avoir des discussions aussi sincères et « reliées » qu’avec toi. J’ai été très touché par ce que tu m’as confié ainsi que ton écoute attentive et pleine de compassion et je te suis très reconnaissant pour ton écoute, ton respect et j’en oublie.

Ça m’a même rassuré sur ton authenticité excentrique car après quelques déboires avec d’autres personnes souffrantes car en pleine dépersonnalisation et/ou dépression voire état de stress post-traumatique (***), « aspiré » par ce vortex « standardisant » qu’est devenu le SA qui nous a tous piégé dans un concept quelque peu rassurant mais véritable « fourre-tout limitant discriminant » où dans des groupes de discussions c’est devenu diviser pour mieux régner (zizanie), qui disent et font croire être ceci mais en fait sont plutôt cela, reniant leurs défauts et leurs vraies qualités et mettant en avant celles qu’elles n’ont pas encore développé ou s’appropriant celles des autres, j’en venais à douter de tout le monde, à commencer par moi-même tant j’avais l’impression d’être « entre-deux » à cause de mes propres imperfections personnelles, mes excès d’hypersensibilités, d’empathie et certaines blessures de l’âme non-guéries. Avec les accusations de délire et de parano qui vont avec, que tu dois aussi connaître.

Il n’y a rien de ridicule à dire ce que l’on pense si ce que l’on pense a était pesé, mesuré en fonction de nos expériences, c’est même une preuve de courage et d’honnêteté.
C’est d’ailleurs pour cette raison que je me permet d’intervenir sur tes statuts « publics » pour te soutenir malgré que je préfère rester relativement discret. Parfois, il faut savoir oser comme tu le fais.

Je comprends très bien quand tu dis que c’est autistique et viscéral. Il y a des parcelles de vérité que l’on ne saurait taire plus longtemps, surtout quand ça bouillonne. D’autres ont encore besoin de temps, de mûrir.

Je ne supporte pas non plus l’iniquité et encore moins les inversions de rôles propres à celles et ceux qui nient des faits et refusent de se remettre en question, préférant nous demander de le faire. Le genre d’ultime effort pour nous rendre fou ! Ça, c’est leur monde à l’envers ! Monde à l’envers… Cela doit être dénoncé !

Cela dit, on ne peut en vouloir à personne car nous même restons perfectibles et nous même avons pu blesser autrui sans le vouloir ou nous en rendre compte.

 

***

Merci Éric pour ton courage, pour moi, pour tous les autres… J aimerai faire/dire plus mais Marian m a condamnée à l effroi, à ma prison intérieure, à une vie sans vie (au risque de le faire jubiler à la lecture de ces quelques mots). Je t apporte tout mon soutien et je ne manquerai pas d être à tes côtés si cela s avérait nécessaire. Encore tout mon respect pour ce que tu as l immense courage de faire,
 
—-
 
Tu « ouvres ta bouche » à bon escient ce qui est rare et surtout tu es sincèrement empathique, sincère, droit, honnête et bienveillant. Tu fais honneur à la communauté autistique et je me sens enfin représentée à travers toi, tes mots et tes actes. Alors je réitère mon MERCI du fond du coeur Éric.

***

« Qui ne gueule pas la vérité dans un langage brutal quand il sait la vérité se fait complice des menteurs et des faussaires. » Charles Péguy

« En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire » Georges Orwell

« Quand l’injustice devient loi, la rébellion devient devoir. » Thomas Jefferson

« Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être bien adapté a une société malade » Krishnamurti


***

Éric a le coeur, rare et précieux, et la faculté qui force le respect, de se mettre en posture délicate pour l autre, pour les autres. Mais pas comme beaucoup pour en retirer quoi que ce soit, mais parce que ça le touche, ça le « prend là ». Éric peut s oublier pour permettre à l autre de maintenir allumée la flamme de sa vie, celle de l espoir. La cause de l autisme à la chance d avoir des gens comme Éric qui sincèrement aident les autres et souhaitent que les choses évoluent dans le bon sens… Une belle leçon de vie et d humanité.

Avoir le courage de ses opinions et de s exposer ne saurait à mes yeux être avoir une quelconque corrélation avec une absence de bonne manière. Je ne considere pas, objectivement, au regard de la forme comme du fond, tes écrits comme contraire à la bienséance. Seul ceux qui ne font rien, moi par exemple, peuvent se targuer de ne pas connaître d erreur! Personne ne devrait juger ou détester sans avoir vécu l horreur de Marian comme je l ai fait en tant que sa compagne. Je te soutiens et je tenais à m exprimer en soutien admirative de ta force a ce propos. Merci pour moi et tous les autistes que tu avertis et protèges par cet acte fort


***

Un merci bienveillant n’est jamais de trop, c’est souvent même la moindre des choses. Surtout vu ce que tu fais généreusement pour la cause.

Je n’ai jamais répondu à un quelconque sondage du style « est-ce que vous détestez Eric ? » Je ne suis pas sûr que les environs 7 milliards de terriens que nous sommes te connaissent et je n’ai pas encore demandé à mon chat. Donc même les proches peuvent se tromper, largement.

Ce qui m’interroge, c’est pourquoi les gens ne s’interrogent pas lorsque quelqu’un se met en colère ou se révolte, notamment contre une autre personne.
C’est sûr, il est plus facile de supposer que le révolté colérique « a » voire « est » un problème que de se demander ce qui voire « qui » a provoqué de telles émotions et/ou prise de position.



Posts Facebook écrits par Eric Lucas (également victime de MG) : http://autisticprotection.org/marian-giacomoni.htm

(attention, ce sont des textes très longs)


N’hésitez pas à nous envoyer vos témoignages !
(contact (@) allianceautiste.org)

Nous recevons des témoignages de temps à autres, depuis quelques années.
Mais pas assez par rapport au nombre de personnes manipulées.
La quasi-totalité ne veulent plus entendre parler de MG, plus jamais.
C’est ce qui rend les choses si difficiles.

Les victimes (souvent féminines, et toujours « fragiles » ou « trop gentilles ») veulent presque toujours rester anonymes.
Vous pouvez nous faire envoyer votre témoignage par quelqu’un d’autre.
Nous pourrons faire vérifier en cas de doute, afin de se prémunir contre l’envoi de témoignages bidon destinés à décrédibiliser l’effort d’opération « réinformation au sujet de MG ».
(Après la manipulation, il y a aussi la censure et la « réécriture de la vérité », parmi ses grandes « qualités ». Non-autistiques, évidemment.)