#MarianGate : [AMES SENSIBLES S’ABSTENIR] Témoignage de Marie Arnould 2 (ancienne compagne de MG) [email] + Témoignage partiel Eric LUCAS

AVERTISSEMENT !
Si vous êtes une personne autiste particulièrement sensible, nous vous conseillons de NE PAS LIRE cet article. (Surtout si vous êtes une femme).
Cet avertissement n’est pas « une stratégie pour nuire à MG », il est au contraire une précaution, de bonne foi, pour ne pas nuire aux autistes.

Si vous êtes une femme autiste n’ayant jamais eu de relation de couple avec un homme, nous insistons pour vous inviter à cliquer ailleurs. Il y a déjà bien assez d’article sur le sujet MG.
En effet, la lecture de cet article risquerait de vous dissuader à tout jamais dans la recherche de l’âme soeur.
Or nous savons bien à quel point cette « quête presque impossible » est difficile, et quasiment vitale pour beaucoup d’entre nous (les autistes).


Si vous êtes une personne qui pense « en avoir déjà vu de toutes les couleurs » dans les « histoires de couples », vous pouvez lire, mais ça peut malgré tout être difficile, perturbant ou choquant pour certaines personnes.


ATTENTION !
ARTICLE PERTURBANT !
Tout ce qui suit est très très éloigné de « l’autisme pur » ou de l’autisme en général, et on ne devrait jamais avoir à en arriver là et à publier cela, dans « notre monde » !


Si vous n’arrivez pas à croire tout ce qui est exposé si dessous, c’est peut-être mieux de ne pas y croire.
Certaines choses sont trop difficiles, et les autistes ne devraient JAMAIS être obligés de lire des horreurs pareilles, d’être pollué(e)s par tout cela.


Nous ne publions ce qui suit qu’après bien des hésitations, et uniquement parce que les gens ne croient pas et exigent des preuves.
A vous de juger.


Vous pouvez préférer lire plutôt la lettre de manuscrite de Marie Arnould (« Témoignage 1 »), qui est déjà assez bouleversante, mais sans doute moins perturbante que tout ce qui suit, ci-dessous.
Le 28/11/2017, cette lettre manuscrite a été augmentée de 3 pages qui manquaient
(plus ou moins perdues dans le emails).

Cette lettre manuscrite donne déjà une idée suffisante, sans devoir trop se rapprocher de « l’horreur MG ».

Dans le doute, ne lisez pas ce qui suit, mais lisez uniquement la lettre manuscrite.

Ces avertissements peuvent sembler exagérés pour certains, mais ils ne le sont probablement pas pour certains autistes, et c’est tout à leur honneur.


Email de Marie Arnould 2 (email)

Il ‘agit ici d’un email envoyé par Marie Arnould à Marian Giacomoni peu après qu’elle l’ait quitté.
Elle lui explique pourquoi elle doit le quitter, car il disait ne pas comprendre ce qu’elle lui reproche.
« Ames sensibles s’abstenir ».

Marie Arnould nous a transmis (à l’Alliance Autiste) cet email qu’elle a écrit, et nous a donné l’autorisation écrite de le publier, de la même manière que pour sa lettre de témoignage manuscrite.

Nous avons censuré certains passages, par décence et par respect de la vie privée et du droit au respect qu’a tout être vivant, fût-il un grand manipulateur toxique.

Le but ici est de dénoncer une imposture et une tromperie des autistes, et de montrer qu’il est inacceptable que nous soyons représentés par une personne « diamétralement opposée à l’autisme ».

Il n’est pas question de s’intéresser à des détails privés qui n’ont a priori rien à voir avec « l’incompatibilité entre MG et les autistes ».

[Certains passages ont été mis en gras par nos soins, pour faciliter la lecture des points importants sans devoir lire tout le courriel.]


———— Message transféré ————
De : Marie Arnould <*@*>
Date : dimanche 17 janvier 2016
Objet : Mail Marian
À : *

Marian
Je te quitte car j ai cerné non pas ce que tu montres à voir mais ce que tu es intrinsèquement.
Déjà tu n es ni bête ni d une intelligence supérieure quelconque.
Mais tu es stupide.
Tu ne peux pas faire illusion longtemps avec des surdoués.
Nous n avons pas la même intelligence et tu le sais mais ça t ennuie à cause de Mr ego alors tu te fais passer pour ce que tu n es pas.
Point d inhibition intellectuelle Marian mais point de capacités au dessus de la moyenne.
Pour l autisme il était stupide de remettre en cause mon diagnostic car tu m as poussé sans le vouloir à l affiner et le confirmer avec mes médecins.
J en ai rencontré entre temps des autistes surdoués, des vrais, et bien ils sont comme moi et j ai très bien compris l autisme. La communication est simple. Ils ne font pas semblant d être comme moi c est vrai. Étrange non?
Une pensée fulgurante me traverse, est ce seulement les psychiatres qui s intéressent à des personnes isolées et les isolent encore plus? Je m interroge.
Alors Marian je vais être claire, je vais te laisser ton terrain de jeux qu est le milieu de l autisme. Je vais fermer ma boîte ([nom de la société]). Tu n entendras plus jamais parler de moi et crois moi je veillerai à ne plus jamais croiser ton chemin.
Il m a fallu du temps pour comprendre parce que vraiment je t aimais et puis tu sais bien que les contes de fées j adore ça, alors être ta princesse était l aboutissement d un rêve [pour] moi,je l avoue, si seule et si brisée.
Mais tu sais qui est responsable de notre rupture?
La pensée en arborescence, le cerveau droit, le pouvoir de l inconscient.. la surdouance quoi.
[prénom d’un ancien membre important de Satedi, autiste authentique et « indubitable », qui avait été manipulé par MG] ou la cerise sur le gâteau de la résolution d une question par la pensée arborescente!
Tu n es pas passé entre les mailles de son filet.
Ni de celui de certains de mes proches qui avaient entamé des démarches de protection sans que je ne le sache.
Alors stop.
Pas de guerre entre nous.
Pas de vainqueur.
[…]
Je t aimais Marian, jusqu à ce que je te connaisse et que cela me glace le sang. Je t ai connu grâce à toi seul.
– 50000 euros de dettes sur ta société informatique? Ah oui mais bien sur c est l autisme !!! De 20097 à 2009 il n y a qu un pas à faire. [(? même si c’est sans doute 2007, pas compris l’allusion)]
– Tu montes toujours à cheval depuis quelques années? Mais à qui appartient [nom du cheval, que nous occultons ici par respect pour lui] ?
– Alors soyons précis tu étais cavalier mais tu as évolué dans l art du dressage maintenant tu es passé aux choses sérieuses!
Dresser les chevaux // dresser les autistes… Enfin quand on voit de quoi est partie la théorie scientologue… Tu n’as pas été reconnu à ta juste valeur par tes pairs lors de ta licence de psychologie que tu n’as pas eu parce que tu es un paresseux et un branleur…
– A qui appartiennent les parts de [un nom de société][(pas compris l’allusion)]
– Autistes & co [= nom de l’association qu’il a fondée à Lyon, et qu’il a dû lui-même quitter], tu es sûr qu ils étaient contre toi sans raisons?
– Marie [nom de l’autre « personne principale » de cette association, qui a eu des problèmes avec MG]
[ici, prénom de l’ancien membre important de Satedi manipulé par MG,
qui a fui Satedi dès qu’il a compris MG,

ce qui a permis à MG d’accéder à la présidence,
puis tous les désastres « autorisés » par cette présidence de Satedi
(Marian Giacomoni – encore à ce jour, et avec le consentement du public berné –
— est membre du Groupe de Pilotage HAS/ANESM pour les Recommandations autisme adultes,
— est membre des groupes de travail du Plan Autisme IV,
— il vient parler en notre nom à la télé, etc. !!!)
,
et qui NE VEUT PLUS JAMAIS ENTENDRE PARLER DE MG
(ce qui est bien dommage, car son témoignage serait crucial))]
– Ton / tes blogs.
– Ce sourire monstreux que tu as parfois quand tu jubiles en achevant ta victime.
– La droite de Dobby. [Ici, il s’agit d’un coup de poing que MG a donné dans la tête du chien de Marie (immensément important pour elle) lors d’une promenade, subitement et sans raison comme elle l’explique dans sa lettre manuscrite, et qui l’a profondément choquée.]
– C* [prénom d’une compagne de MG vivant en région parisienne, et dont il est question dans une histoire d’anniversaire en novembre 2014]
– L association AS (j)D. [?…]
Ton art de m embrouiller avec des détails (Bel exemple que le tien dans ta lettre que celui de mes « vacances » à la montagne. Eh bien oui peut être que tes parents se sont mélangés les pinceaux ou moi d ailleurs, peut être aussi que tu fous le bordel sur un détail pour essayer de reprendre la main par la manipulation mentale… Peut-être que tu retournes dans tous les sens en exploitant le doute bien connu des surdoués.
– Mes capacités // ta soif de pouvoir
– Tu [détail « vie privée »] // ça sort de nulle part :  quand tu as fait une grosse boulette tu veux te montrer humain pour justifier ta cruauté // tu m expliques 1 mois et demi plus tard que c est pour pas que je me sente gênée quand je transpire la juin car tu croyais que je faisais pipi au lit !!! Là je suis désolée je suis morte de rire mais tu me prends pour qui??! C est drôle! // Bref tu colles en attitude et discours à tes besoins stratégiques et aux attentes des autres pour qu ils baissent la garde en se sentant enfin compris.
C est vrai Marian, Marian c est chouette quand on a des sentiments et que l on vit avec (et non parmi) les autres, de trouver quelqu’un dont on se sent proche et compris.
[ici, détails « vie privée », très intimes et impossibles à citer, ne serait-ce que par décence].
Ah oui j ai commencé à douter parce que la nuit [idem] et ça tu ne le savais peut être pas.
Au départ, debut novembre, ça m a terrifiée et puis j ai cherché à comprendre et et à voir si c était chronique car cela peut être suite à un épisode de stress aigu et n être qu un événement isolé.
Mais toi c est en moyenne trois fois par semaine (statistiques mentales approximatives réalisées sur environ 2 mois d observation.)
Parce que oui là encore tu ne sais pas ce que c est d être surdoué c est vrai.
Parce que sinon tu aurais compris que jour et nuit consciemment comme et surtout inconsciemment je collecte des tonnes d informations. Si ma tête soulève un problème l ensemble des éléments sont analysés, croisés, recoupé jusqu’à… la dernière pièce du puzzle : [prénom et nom de toujours la même personne de l’assocation Satedi, qui a tout compris et qui a permis à Marie de se déshypnotiser (il s’agit d’un autiste dont l’intégrité semble évidente – un de ceux qui sont clairement représentatifs de nous, tout le contraire de MG)] !
J en avais d ailleurs parlé à D*** [un prénom masculin anglais], A*** [un prénom féminin] et ma mère car cela m inquiétait. Je t ai alors demandé de consulter pour les ânes du sommeil [ici il doit s’agir d’une faute dues à un logiciel : très probablement Marie voulait dire « apnées du sommeil » – (quelques fautes de frappe mineures ont été corrigées dans cet email, mais ici, dans le doute, nous laissons l’original)] car dans cette pathologie du sommeil c est la première chose à vérifier.
Tu vois, la nuit [détail « vie privée » intime], tu peux me toucher mais je n existe pas pour toi car tu dors profondément et tu prends ton pied tout seul dans ta tête. La journée tu es le même mais éveillé. Voilà pourquoi je te quitte même si ça me brise le coeur.
Même si tu me manques et que je suis effondrée, à terre, je te l ai dit j ai compris que les monstres restent des monstres. Et pas besoin de me tuer je te l ai dit je liquide mon cabinet et j aurai complètement disparu de ta vie ne te mettant absolument pas en danger. Je ne te menace pas Marian je te dis juste que je sais et que je m incline devant toi. Maintenant que je sais, que je sais dans la tête pas grâce à [prénom de toujours le même ex-membre de Satedi] (mdr à quel point tu me prends pour une idiote)  je ne ressens que du mépris, de l impuissance, de la souffrance et de la rage de vivre quand même pour ne jamais renoncer à mes rêves de petite princesse. Il n y a donc donc ni vaincu ni vainqueur chacun reprend son chemin et basta.



Réflexions relatives à ce couriel, et témoignage partiel d’Eric LUCAS, pour un éclairage supplémentaire sur toute cette histoire.

Ce qui suit est écrit sans aucune « auto-censure pour être correct socialement ».
Motif :  trop c’est trop ! Ras le bol !

En réfléchissant à cette lettre, on comprend que le « membre de Satedi » (autiste finalement clé de beaucoup de choses, et insoupçonnable de manipulation ou de calcul ou de manque de sincérité), a répété à Marie ce que MG lui a dit sur elle.
Il semble évident que MG, comme il le fait souvent, n’a pas pu s’empêcher de parler de Marie d’une façon dévalorisante (soit par bêtise soit par calcul), ce qui de toute façon stupide puisque ce « membre de Satedi » était proche de Marie.
MG a fait exactement pareil avec moi (Eric LUCAS), au sujet de Julie (une autiste connue qui ne veut surtout plus jamais entendre parler de MG), et c’est d’ailleurs suite à cette histoire qu’il a fini par me menacer en me demandant de publier un « démenti » où j’aurais dû dire que j’avais dit des choses fausses, et qu’il n’avait jamais dit ce qu’il avait dit sur Julie, faute de quoi il dirait que j’ai menti !
En fait, il me menaçait pour m’obliger à mentir, et il me disait, frontalement, que si je ne mentais, alors il mentirait en disant que j’ai menti !!! Il m’a dit « ça va être ta parole contre la mienne ».
A l’époque, je pensais que ma parole valait nettement plus que la sienne, surtout qu’il était régulièrement éjecté de divers groupes, comme par exemple « Nous les Asperger » sur Facebook qui a énormément souffert de son passage (comme l’Alliance Autiste d’ailleurs, qu’il est venue « squatter » dès le début alors que c’était bien parti, et qui ne s’en est jamais vraiment relevée… Un champ de ruines… C’est comme ça qu’il laisse les choses, après son passage, la zizanie, les doutes et les tensions qu’il crée…).
En fait MG ne peut pas s’empêcher de faire tout ce qu’il peut pour se mettre en valeur, et a un comportement assez machiste, en n’hésitant pas à parler des femmes en des termes franchement « impossibles de la part d’un autiste ».
Ces choses sont incroyables et j’ai longtemps hésité à les révéler, car (comme il l’a très bien compris), le risque est grand que personne ne me croie, et au bout de 3 ans c’est ce qui se passe, malgré mes tentatives plus ou moins maladroites et désespérées pour crier une vérité que je sais et que d’autres savent, mais que personne ne veut voir (car en plus cela obligerait tout le monde à admettre qu’ils se sont été bernés, en plus – mais il n’y a aucune honte à le reconnaître).

Pardon de mélanger mon témoignage avec celui de Marie, mais il est important de bien voir toutes ces choses.

Pour en revenir à Marie, elle avait des doutes, mais c’est en recoupant certaines choses qu’elle a fini par démasquer MG.
Et surtout, c’est en trouvant un de mes avertissements révoltés sur le forum Aspéransa, qu’elle a eu la confirmation qu’elle n’était pas « folle » et que d’autres décrivaient exactement la même vision du personnage  (elle ne me connaissait pas auparavant, et elle ne connaissait rien à la « communauté de l’autisme », donc parfaite victime pour MG, qui traînait déjà énormément de casseroles. En plus, jeune et jolie, très intelligente, riche, parents médecins, bref, la totale. Et surtout, elle était « fragile » psychologiquement (ce que ne veut pas dire « folle », ou « instable ») et MG jouait avec ça, à fond, en utilisant la souffrance passée de Marie et en lui faisant penser ce qui l’arrangeait. Bref, un grand prédateur pervers narcissique manipulateur mytho-mégalomane.

Au point où on en est, je voudrais citer ici l’anecdote suivante, qui m’a fait vraiment très fortement douter du fait que MG puisse être autiste.
La première fois où je l’ai rencontré en vrai, fin mai ou début juin 2014, à côté de Lyon, pour une petite réunion d’autistes que j’avais organisée, à la fin de la réunion il était seul à me parler (comme toujours, car il faut dire que j’étais sous son emprise depuis plusieurs semaines déjà, où il passait plusieurs heures par jour à me dire ce que je devrais faire, bref), il cherchait désespérément un magasin vendant des cigarettes, et moi qui ne fume pas j’ai même demandé une cigarette à de gens pour lui, tellement il était en manque après la réunion, bref, à un moment il me dit, textuellement « Un jour j’étais avec un plan cul… »
(Je suis vraiment désolé de devoir écrire un chose aussi énorme dans un site d’autistes, mais il arrive un moment où il faut dire les choses !!)
Donc il a commencé sa phrase par ces huit mots, pour ensuite me raconter un de ses « faits glorieux », attention accrochez-vous bien, il m’a parlé d’une de ses conquêtes féminines (ici c’est moi qui utilise cette expression – il n’a pas dit ça – puisque justement, il appelait cette jeune femme « un plan cul »), et il m’a raconté une histoire comme quoi elle était fragile et qu’elle ne se sentait pas bien et qu’il a dû la conduire à l’hôpital psychiatrique ! (Pas étonnant, au bout de quelques heures, jours, semaines ou mois avec lui, c’est fatal !!)
Je ne me souviens plus du reste de l’histoire, que je n’ai pas vraiment écoutée, car de toute façon j’ai été choqué par la manière dont il a commencé sa phrase. Je n’en revenais pas. Je ne suis pas près d’oublier ça !
Je certifie que c’est absolument les mots exacts qu’il a employés pour commencer à parler de cette jeune femme. J’ai une assez mauvaise mémoire pour beaucoup de choses, mais un truc pareil, ça ne s’oublie pas. Je ne suis pas quelqu’un qui confond tout, bien au contraire.

Bref, je sais que tout ça ressemble à des ragots, mais moi Eric LUCAS j’affirme publiquement, je certifie, sur mon honneur, que c’est bien ce qu’il a dit, que c’est bien par l’expression « plan cul » qu’il a désignée une femme.
Pardon de devoir entrer dans des détails qui doivent faire frémir beaucoup d’autistes, je dirais même tous les vrais autistes. Il aurait pu dire par exemple « J’étais avec une meuf, pour un plan cul » (pardon de devoir écrire ces mots). Evidemment c’est très très très dévalorisant pour les femmes. Mais là, c’est encore pire :  le femme, elle n’a pas de prénom, ce n’est même pas « une meuf » (et je vous épargne de toutes les appellations dans le même genre), non cette jeune femme, c’est juste « un plan cul » pour lui !! C’est comme ça qu’il en parle !!
Faut pas venir me dire que je prends tout à la lettre parce que je suis autiste.
Tous les gens qui ne sont pas de mauvaise foi comprendront très bien à quel point l’usage de ces mots est révélateur.
Je sais que je n’ai pas de preuves. Je n’ai que ma parole.
Beaucoup me disent que si je n’ai pas de preuves je dois « me la fermer » au lieu de « balancer des accusations gratuites » ou de « diffamer ».
Eh bien non, désolé, je « balance » ce que je sais, je ne peux pas cacher cela plus longtemps aux autistes, même si je sais bien que je dois le payer très cher (il a porté plainte contre moi pour diffamation, sa famille est corse, etc.)
Les gens qui me connaissent SAVENT que JE NE MENS PAS.
Je n’ai jamais menti dans l’autisme, et je ne le ferai jamais. Par respect pour la chance que j’ai d’être autiste (et de m’en sortir pas trop mal avec le « monde à l’envers » social), par respect pour l’autisme, tout simplement.
Les vrais autistes me comprendront.
Lui dira comme d’habitude que je suis « malade », ou que je souffre d’une psychose, ou que « je dois faire un travail sur moi » ! Ah combien de fois je l’ai entendue celle-là !! « Je ‘invite à faire un travail sur toi ».
Désolé de tout venir mettre mon témoignage avec celui de Marie mais trop c’est trop, il faut que ça sorte !!
j’espère que vous comprenez un peu mieux pourquoi je ne PEUX PAS parler de MG sans être REVOLTE !!

Bref, pour en revenir à Marie Arnould, qui a souffert bien plus que moi, déjà je peux vous dire qu’elle est tirée d’affaire, ça me gêne de le dire mais là aussi il ne faut rien cacher : je l’ai aidé beaucoup à se reconstruire, car je connais bien MG, et je connais bien la souffrance morale, le désespoir, l’impression que personne ne peut vous comprendre (comme pour la plupart des autistes). Bref, ce serait trop long à expliquer ici, mais c’est pour ça qu’elle me remercie autant dans son témoignage manuscrit (et ailleurs) ; je le répète, ça me gêne, mais il n’y a pas de raison de cacher la vérité.


Je sais bien que tout ça est effroyable et qu’on se frotte les yeux en lisant tout ça.
Certains vont se dire « c’est pas possible, elle comme lui inventent tout ça » et vont imaginer toutes sortes de raisons plus ou moins basses et ordinaires. Sachez au moins que je n’ai jamais rencontré Marie « en vrai » ; je l’ai assistée par Skype et par WhatsApp, lors de mes pérégrinations dans divers pays.
Et je suis vraiment très loin de toutes ces histoires « de querelles entre mecs » ou je ne sais pas quoi. Vraiment loin de tout ça.
Toute cette situation, et ce que je relate, c’est vraiment TRES affligeant pour l’autisme, c’est INDIGNE de l’autisme. On en devrait JAMAIS avoir à parler de choses comme ça dans l’autisme !

Quand MG m’a dit « J’étais avec un plan cul », je me suis dit « on est dans l’autisme ou quoi là ? ».
un peu comme si, après avoir joué un rôle après la réunion, il avait besoin de se libérer, je sais pas.

Et quand, quelques semaines plus tard je crois, il m’a fait son coup de la « menace de mensonges » (vouloir me faire choisir entre mentir moi-même, ou sinon assister à son mensonge me faisant passer pour un menteur  !! me faire ça à moi !!  alors que la sincérité est la valeur fondamentale de l’Alliance Autiste » !!) – là il est allé BEAUCOUP trop loin, le masque est tombé, et je l’ai viré immédiatement.

Seulement, comme je suis bonne poire (non, je ne suis pas la personne « haineuse » que vous croyez), il a réussi à me récupérer, et à me faire écrire des choses publiques (qu’il faudrait retrouver) pour montrer qu’on est réconciliés, comme il me l’a dit lui-même d’ailleurs.
Il m’a même invité dans la maison de ses parents, où il vivait, pour un week end, très très gentil et sympa, et à la fin, il m’a demandé de mettre un petit mot sur je ne sais plus quel article, en me disant quelque chose « C’est bientôt les élections du CA de Satedi, et je me présente. Si tu écris que tu soutiens mon projet (je ne sais plus quoi de ses trucs vidéos etc), alors ça montrera aux gens qu’on n’est plus brouillés, et ça m’aidera pour l’élection ». Un truc comme ça. Il fait tout comme ça !!
Vraiment très fort, vraiment, à coups de toutes petites manipulations, comme ça, sans relâche, et ne détruisant toutes les petites « taches de vérité », en 3 ans il finit par se hisser au sommet, alors qu’ne fait il n’est RIEN, et c’est même bien pire que rien, il est totalement toxique pour les autistes !!! Il y a d’un côté ceux qu’il « endort » et qui le servent, et d’un autre côté ceux qui se sont « réveillés » et qui, au vu de l’incompatibilité totale, s’enfuient au plus loin pour ne plus être happés, pollués par tout ça !

Il y a tant et tant à dire sur le personnage MG, on pourrait écrire des kilomètres. Dès qu’on commence à entrouvrir un peu, derrière le masque, c’est la boîte de Pandore, et si j’étais chrétien pratiquant je suppose que ça me ferait presque penser à une sorte « d’anté-christ » de l’autisme. (Le fan-club de MG fera ici gagner du temps à tous en évitant les remarques idiotes comme quoi je me prendrais pour le christ de l’autisme etc. Vraiment nul et bas, toute cette mauvaise foi hargneuse pour défendre un mythe.)

Fffffww  je suis vidé en repensant à tout ça.

Si vous êtes une victime, et si vous fréquentez toujours Internet suite à tout ça, n’hésitez pas à témoigner, merci. Il faut que tout cela cesse enfin.

C’est à cause de moi, de ma naïveté, de mon très grand esprit d’ouverture, de ma gentillesse (malgré un « caractère de cochon » en cas de problème), que ce type est « entré dans l’autisme ».
J’avais beaucoup de doutes. Ma première réaction était « qu’est-ce que c’est que ce mec ?? ».
Mais comme j’ai beaucoup été rejeté, à cause de ce genre de réactions, je lui ai laissé « le bénéfice du doute ».
J’ai fait une ENORME erreur. Et il en a profité.

Même si peu de gens comprennent la bataille en cours pour démolir, non pas lui, mais le mythe ; même si on me prend pour un dingue haineux qui s’en prend à un type gentil et « qui ne dérange pas », sans raisons, sans preuves, désolé pour tout ça, mais ce qu’il faut, c’est en finir, et une bonne fois pour toutes.

Et cette fois, je n’abandonnerai plus, comme lors des fois précédentes.
Le fait d’avoir abandonné la lutte dans le passé, écoeuré devant le peu de soutien (et c’est le moins qu’on puisse dire, puisque presque tout le monde m’a lâché, au vu du caractère « outrancier » des mes écrits révoltés), bref, le fait de ne pas avoir fait les choses à fond l’a rendu encore plus fort car il s’est employé à « travailler » sur tout ce que je lui reprochais dans mes écrits, pour que ça ne se voie pas. Et apparemment il y est arrivé.
Il a l’air si angélique maintenant… En 3 ans il maîtrise totalement son personnage. Mais à l’intérieur, c’est le même !

C’est pourquoi je suis si déterminé maintenant.  Il faut en finir une bonne fois pour toutes.
(J’éviterai une remarque en rapport avec les punaises de lit, ou le cancer, car on va encore me dire que je suis « méchant »).
Ras le bol !!
Terminé !
La comédie c’est fini, il faut arrêter de manipuler els autistes comme ça !!
En plus, vous savez maintenant qu’il considère que « 90% des autistes c’est des GLUMEUX ! ».

Un jour, les gens finiront par comprendre que je dis vrai depuis le début, même si c’est mal dit.
Quand on est autiste (pour de vrai), parfois il y a des vérités qu’on n’arrive pas à exprimer, ou pas correctement, tellement elles sont évidentes.
C’est un peu comme si mes détracteurs me disaient « Tu affirmes que l’eau ça mouille, mais tu ne donnes jamais de preuves !! ».
C’est tellement CRIANT que ce type (même s’il nous sort un diagnostic) est TOUT LE CONTRAIRE d’un autiste !! Ouvrez les yeux quoi.  En tous cas, si l’autisme c’est ça, moi je ne veux plus être autiste ! Mais non, ça c’est impossible, et je suis fier d’être autiste. Bref, il faut virer ce « trou noir de l’autisme ».

Vraiment désolé pour tout ça.

EL