#MarianGate #AutiLeaks : [AUDIO] Les autistes sont des GLUMEUX ! (Marian Giacomoni)

« 90% des autistes c’est des GLUMEUX » (Marian Giacomoni)
Fichier audio extrait d’une fuite #AutiLeaks de 2 secondes, à écouter ici :

(Cliquez sur le bouton de lecture tout à gauche ci-dessous au dessus de l’image. 
Si vous ne voyez aucun lecteur audio, vous pouvez télécharger le fichier mp3 « MarianGate : 90% des autistes c’est des GLUMEUX ! (Marian Giacomoni) « )

Cette photo montre Marian Giacomoni à l’Elysée avec Monsieur le Président de la République, lors d’une réception début juillet 2017 pour le lancement du Plan Autisme.

  • A-t-il dit publiquement que les autistes sont des GLUMEUX ?
    Probablement pas,
    ou sinon, « au deuxième degré », de manière parodique
    , selon ses techniques habituelles de provocation et de manipulation, pour interpeller, faire du « buzz » avec ses articles etc. (voir plus loin).
  • A-t-il dit que les autistes sont des GLUMEUX, en privé, et d’une manière qui ne laisse aucun doute sur le fait que c’est sa pensée profonde ?
    (cette fois, non pas « pour parodier les gens qui ne comprennent pas les autistes », mais parce que c’est ce qu’il pense vraiment.)
    OUI, et nous avons un témoignage crédible.

  • Ce qu’il y a dans la bulle sous sa bouche correspond à ce qu’il a dit lors de l’émission de télévision récente (voir notre article) : « (…) l’Etat dépense énormément d’argent pour des prises en charge de mauvaise qualité qui n’amènent pas les enfants à devenir plus tard des adultes indépendants et autonomes (…) ».
    • Nous sommes bien évidemment d’accord avec cette phrase.
    • Nous ne savons pas s’il a pu parler au Président, à part peut-être simplement des salutations, mais nous savons qu’il a tout de même réussi à lui donner sa carte… (Rappel : l’ambition personnelle de Marian Giacomoni est sans limites.)
    • Il n’y a aucune surprise dans le fait que Marian Giacomoni répète parfaitement ce qu’l faut dire.
      Depuis 3 ans qu’il a « investi » l’autisme en France, il a très bien compris ce qu’il fallait dire et faire pour arranger ses plans personnels.
      D’ailleurs, les gens « qui ont compris » utilisent souvent le mot « perroquet » pour parler de lui.
  • Ici, il n’a plus sa barbe habituelle, et ses cheveux sont coiffés totalement différemment.
    En novembre 2017, à la télévision, il était à nouveau « comme d’habitude » (barbe et chignon).

    • S’il a un look très différent pour l’Elysée, c’est qu’il a « calculé » que c’était la meilleure chose à faire.
    • Nous ne nous avancerons pas à essayer de deviner les raisons, mais nous remarquons à quel point Marian Giacomoni est capable de surprenantes métamorphoses. En fait, sur cette photo, il est méconnaissable.
      Le Marian Giacomoni visible, c’est un PERSONNAGE.
      Ici, il a changé de costume, c’est tout.
  • Le Président et la Secrétaire d’Etat n’y sont évidemment pour rien dans toute cette fumisterie.
    Marian Giacomoni est arrivé là parce que c’est ce qu’il voulait, et qu’il a tout fait pour cela patiemment, comme en gravissant un escalier de mille petites marches.
    Les « marches » utilisées qui lisent ces articles comprendront parfaitement ce que cela signifie.
  • Et maintenant ? Jusqu’où est-ce que cela va aller ?
    Il est devenu quasiment « indéboulonnable », parce que personne ne peut croire que la supercherie atteigne un tel niveau. Il jouit maintenant de la sacro-sainte CREDIBILITE qu’il a tout fait pour obtenir.
    Le problème, c’est que tout ça est vide, et fait artificiellement, par tout un tas de petits stratagèmes « innocents » et « gentils », très faciles à utiliser avec les autistes.
    Les autistes (les « GLUMEUX » pour lui), c’est l’idéal, ce sont les plus faciles à manipuler.
    En plus, comme presque personne ne comprend vraiment l’autisme, alors personne n’ose contester son autisme (et ce n’est pas les personnes non-autistes qui vont s’y risquer – surtout s’il a effectivement un diagnostic, qu’il cacherait pour des raisons qui l’arrangent, mais qui serait pour le moins discutable, au vu de ses grandes qualité de mimétisme, et du fait que des « faux positiifs », ce n’est pas rare en matière de diagnostic d’autisme.)
    Il est expert en Internet et « référencement Internet », il sait très bien comment faire « monter » des pages Internet. Il y a des tas d’artifices pour cela, pour être bien placé, même avec un contenu pauvre ou inexistant.
    C’est bien pour cela que les gens de Google, par équipes entières, travaillent sans relâche pour modifier leurs algorithmes, au moins une fois par jour, afin de contrer les nouveaux stratagèmes pour « monter artificiellement ».
    Il a fait exactement pareil dans l’autisme, pour faire monter son site (nommé « en-quete-de-declics »…), puis pour faire monter ses vidéos, puis pour se faire monter dans le monde de l’autisme, puis pour arriver enfin, en couronnement de tant d’efforts, à l’Elysée, la télévision, etc.
    Ce qu’il « fait pour l’autisme », c’est juste dire ce qu’il faut dire, pour parvenir à ses fins personnelles.
    Cette personne n’a pas un atome d’altruisme. Toute relation qu’il a avec une autre personne, c’est parce qu’il estime que cela lui sert personnellement.
    La première fois qu’il a créé une association, à Lyon, elle s’appelait « En quête de déclics ».
    Lui, lui, toujours lui et encore lui !
    Ca fait longtemps que c’est insupportable pour « ceux qui savent », et qui souvent sont partis très loin des mouvements et efforts pour aider les autistes, écoeurés par ça et tout le reste.
    Et les autres, gens, eh bien ils croient à la comédie, ils ne peuvent pas savoir, et il n’y a pas « d’équipe Google » pour contrer les manoeuvres de ce genre d’individus.

– Il est EVIDENT que quand MG écrit (ou dit) « GLUMEUX », c’est en citant ou en parodiant les gens qui méprisent ou qui ne comprennent pas les autistes.
– Il est EVIDENT qu’il n’a probablement jamais dit PUBLIQUEMENT qu’il pense que les autistes sont des GLUMEUX ! (Ce serait absurde et fatal.)
– Seulement, c’est AUSSI ce qu’il pense vraiment !
 


« GLUMEUX« , kezako ? (c’est quoi ?)

  • Déjà, avec la manière dont Marian Giacomoni l’utilise (en public ou en privé), on comprend que c’est quelque chose de pas très « sympa »…
  • Et même indépendamment de lui, le mot ne sonne pas d’une manière positive.
  • Alors qu’est-ce qu’on fait ? On tape « glumeux » dans Google (par exemple) …
    (voir suite des explications, sous l’image)

On se tue à répéter qu’avec Marian Giacomoni, il faut gratter sous le vernis.
Bien sûr que si on ne cherche pas à voir la vérité cachée dessous, alors « il n’y a aucun problème avec Marian Giacomoni » ! Bien sûr, puisqu’il a tout calculé pour !
Et comme la plupart des gens n’osent pas chercher, tellement c’est énorme, eh bien il fait ce qu’il veut.
Alors, on vous aide à chercher, et on a tapé « glumeux » pour vous dans Google.

  • Premier constat : le premier résultat, dans le « Wiktionnaire », affiche « Vous espérez pas que je vais me farcir ce glumeux » ?
    Bon, déjà, les soupçons sont confirmés…
    Est-ce vraiment la peine de cliquer sur le lien ?
  • On n’a pas le temps de se poser cette question, car ce qui saute aux yeux, c’est que le DEUXIEME résultat de Google pour « glumeux » donne… un forum d’autisme, connu et sérieux, Aspéransa !
    « Sujet : « Un glumeux a tué son cochon… » (en fait, il s’agit d’un cochon d’Inde)
    Tiens, tiens, comme c’est étrange…
  • Il y a quelques semaines, en cliquant sur ce lien (Aspéransa), on tombait sur un article publié par le pseudo « Autisme« , qui n’est autre que l’un des multiples pseudos utilisé par notre « compère ».
    (Encore une fois, notez le choix du pseudo : tout es fait pour enfoncer de force une « vérité », dans le genre « plus c’est gros et plus ça passe ». Mais bref.)
  • Depuis quelques jours, ce lien ne donne plus rien sur le forum Aspéransa…
    On comprend pourquoi maintenant, car depuis hier (25/11/2017) nous savons que ce forum a non seulement banni Marian Giacomoni (nous le savions déjà), mais surtout a supprimé la totalité de ses messages ! Nous savons aussi que cela n’était jamais arrivé depuis la création du forum, il y a 12 ans.
    (Nous résistons ici à la facilité d’en tirer des commentaires…).
  • On fait l’effort de faire défiler la page de résultats de Google…
    • On n’ose pas cliquer sur les « images correspondant à glumeux », car même en miniature ça n’a pas l’air très reluisant…
    • On voit au passage que « glumeux » est une « insulte marrante »…
    • On tombe sur un article sur « l’obscurautisme » http://blogs.lexpress.fr/the-autist/2014/03/25/lobscurautisme/ écrit par notre collègue Magali Pignard
      • On frémit en parcourant l’article : pourvu que Magali n’utilise pas ce mot elle aussi !
        Ouf, non, et en plus cet article a l’air excellent.
      • On est prêt à parier que « glumeux » est dans les commentaires de l’article, posté par « devinez-qui ? »…
      • Et… Bingo !
        En bas de page, on tombe sur un commentaire commençant directement par
        « Le glumeux aurait une intelligence supérieure ? »
        écrit par… eh ben, notre « collègue », « Autisme » !  (le 6 mai 2014 à 3h56)
        Ce commentaire commence de manière provocatrice, pour obliger les gens à lire, en utilisant les techniques habituelles de « notre ami ».
        Evidemment il conclut d’une manière qui montre qu’il parlait au deuxième degré.
      • Ah au fait, saviez-vous que Google privilégie les pages ayant on contenu original ? Le mot « glumeux » permet de faire monter les commentaires de MG, et surtout de faire monter ses propres pages.
        Nous laisserons aux autistes spécialistes de l’informatique le soin de « creuser » ces aspects de l’entreprise MG.

  • Oui, bien sûr, ici il utilise ce mot au deuxième degré, et pour « révolter » les lecteurs contre l’emploi de ce mot

  • (qu’apparemment seul lui utilise dans l’autisme, mais bref), pour attirer la sympathie vers le gentil redresseur de torts…
    Le seul hic, c’est qu’il PENSE que les autistes sont des glumeux, et qu’il s’est trahi dans une conversation…

  • On continue, 3ème page de Google, là on tombe sur un commentaire qu’il a posté sur le forum « Kob-One » (un forum de webdesigners) : http://forum.kob-one.com/webdesigner-et-designer-multimedia-f36/le-blog-d-une-personne-autiste-t43567-10.html
    • On y lit « Un glumeux a tué son cochon d’Inde. » (donc, une sorte de « formulation d’appel qui oblige quasiment le lecteur à cliquer) et un lien vers sa page http://en-quete-de-declics.fr/index.php?declic=quete&autisme=Adieu_Choupinette_Ou_le_debut_des_emmerdes  (article par ailleurs plutôt intéressant pour dénoncer la différence de traitement du pauvre petit enfant autiste qui a tué sa Choupinette sans le faire exprès et qui donc va aller chez le pédo-psy) (d’un autre côté, on voit mal comment un cochon d’Inde pourrait se tuer en tombant de l’épaule de quelqu’un – MG aurait facilement rendre son exemple plus crédible, mais bref).

En fait, l’emploi du mot « GLUMEUX » est très judicieux :
– c’est un mot qui semble insultant, donc qui va révolter le lecteur ;
– c’est un mot très peu connu, donc la curiosité va aussi pousser le lecteur à cliquer pour en savoir plus ;
– en plus de ça, comme toujours, ses petits posts, faciles à lire, sont toujours ambigus, ce qui est encore un moyen d’obtenir des clics…
MG est « en quête de déclics », mais surtout, ici, en quête de clics !
C’est une évidence.
Et il est clair aussi qu’il use de stratagèmes semblables pour manipuler les gens, de la même manière qu’il sait manier « optimiser les résultats » des moteurs de recherche. C’est un professionnel.

 


En conclusion,

  • Marian Giacomoni a utilisé le mot « GLUMEUX » (parmi tant d’autres) pour faire « monter » ses pages ;
  • Marian Giacomoni a utilisé les autistes en tant que « GLUMEUX » pour se faire monter lui-même dans la société.
    A l’Elysée, il peut penser « Les autistes sont des glumeux, et je suis là grâce à eux ».

Est-ce que ça va durer encore longtemps ?

La naïveté est bien compréhensible et pardonnable.
Mais quand on sait, cela devient de la complicité.
Le « peuple autiste » ne sait pas, à part quelques activistes et administrateurs de groupes autistes.
Certaines personnes des pouvoirs publics et des associations de parents savent, et on peut le montrer.

La statue, le mythe, s’effrite de plus en plus.

Pendant combien de temps encore, va-t-on nous dire : « On ne voit pas de problème avec Marian Giacomoni » ???

Et si on commençait à ouvrir les yeux, et à faire l’effort de chercher, de vérifier cette « effroyable imposture » ?…

Et enfin, se déshypnotiser de tout ce cinéma ?
Depuis 3 ans qu’il quête des déclics…

« Adieu Choupinette, ou le début des emmerdes » ?…

EL


Considérations annexes relatives à la tenue « excentrique » de Marian Giacomoni pour l’Elysée :

  • On note aussi que, malgré son soin des apparences, il a utilisé une chemise à rayures qui ne semble pas très appropriée à l’usage d’une cravate utilisée dans un effort pour une réception présidentielle.
    • Cela peut être une simple maladresse.
    • Cela peut être « calculé », pour paraître un peu « inadapté ».
      Une chose est sûre c’est que d’habitude il n’a rien de particulier dans son habillement, tout à fait ordinaire, contrairement à beaucoup d’autistes qui ont des looks originaux.
  • L’air angélique qu’il arbore sur toutes les photos (du moins si on ne regarde pas de trop près) ;
    son costume, très très différent de son look habituel (et, franchement, disons… étonnant) ;
    cela fait penser à des efforts de perfectionnisme dans la construction d »une image s’opposant aux doutes et aux dénonciations relatives à son authenticité de personne autiste.
    (Note pour éviter les malentendus et confusions, à propos du fait que généralement les autistes ne s’habillent pas de manière adaptée, voir mes explications en bas de l’article. On va gagner du temps.)
  • Evidemment, ces remarques sur le look restent des suppositions, mais une chose est indéniable c’est qu’ici à changé radicalement de look ; il est évident que ça fait partie de ses « stratégies », et on peut au moins se demander pourquoi.
    Par ailleurs on remarque que les autres autistes sur la photo (non floutée) sont, eux, habillés tout à fait comme d’habitude.
Note pour éviter les malentendus et confusions, à propos du fait que généralement les autistes ne s’habillent pas de manière « adaptée » :
– J’ai dit qu’il a pu faire ça pour « paraître inadapté » et pour renforcer l’idée comme quoi il est autiste.
– Je n’ai pas dit que « être autiste signifie qu’on sait pas s’habiller et se tenir. »
– Je dis simplement que c’est probablement une technique pour coller à l’image qu’il veut donner.
– Un débat sur « les autistes s’habillent mal » est un autre débat.
– Quel que soit le résultat de ce débat (sans intérêt pour moi), je maintiens que le fait de s’accoutrer de la sorte contribue en renforcer l’idée qu’l veut donner qu’il est autiste, même si ça frise la caricature.
– Si je me mets à la place des officiels, je ne le connais pas, je le vois tout gentil et tout doux, et habillé de manière un peu « détonante », je suis surpris par la cravate sur la chemise à rayures, et je me dis « ah, mais c’est parce qu’il est autiste », et hop.
– J’ai bien écrit que ça peut être juste une maladresse. En même temps, vu que tout est calculé avec MG…
– Ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit, du genre « TOUS les autistes ne savent pas s’habiller ». SVP éviter de tomber dans l’amalgame facile.
– En même temps, nier que les autistes en général, n’ont pas les apparences ou les comportement attendus, serait absurde.
– Dans l’émission de télé, il avait son look habituel. La télé c’est pas l’Elysée. En plus, il n’a été averti que très peu de temps avant l’émission.