#MarianGate : La HAS couvre Marian Giacomoni (confirmation par lettre du Directeur)

Le Directeur de la HAS, Monsieur Maigne, a répondu par lettre du 24/11/2017 (voir PDF plus bas), dès le lendemain de l’envoi et de la publication de mon dernier rappel pour la HAS.

C’est la première fois que la HAS daigne répondre à mes avertissements concernant Marian Giacomoni, depuis 2 ans que je les informe au sujet de cet imposteur toxique.

Dans sa lettre, le Directeur se borne à répondre, en gros :

1- que MG a été sollicité dans le respect des règles méthodologiques de la HAS, qui sont accessibles sur leur site ;
(Je pense que règles ou pas règles, bientôt tout le monde (sauf ceux que ça arrange de ne pas comprendre) va comprendre que MG ne DEVRAIT pas être en contact avec la HAS, ni représenter les autistes, et que tout ça est une fumisterie totale.)

2- que la HAS ne peut pas mentionner le diagnostic médical des participants aux groupes de travail.

Pour moi, c’est absurde et c’est un énorme problème car l’autisme n’étant pas une maladie, nous devrions avoir le droit de revendiquer notre identité, sans se voir opposer un tel argument.
De toute façon, les autistes n’ont pas à être « traités » (à tous les sens du terme) par le médical.
Tout ça est un non-sens.
C’est un énorme problème de fond, et j’invite les autres autistes qui ressentent les choses de cette manière à nous contacter pour en discuter.

EL


2017_2411_HAS-Alliance_Autiste