L’Alliance Autiste à la Journée de Discussions Générales sur l’Education pour les Personnes Handicapées à l’ONU, le 15 avril 2015

L’Alliance Autiste était ce 15 avril à l’ONU, pour la Journée de Discussions Générales sur l’Education pour les Personnes Handicapées.

20150415 Alliance Autiste - ONU - DGD Education

Magali Pignard a pu évoquer la situation de la France (en citant l’exemple de Timothée)  (voir son exposé oral -en anglais- en fin d’article)

 

20150415 Alliance Autiste - ONU - DGD Education - Magali Pignard - Monique Blakemore
Magali Pignard, autiste Asperger, Alliance Autiste     (à gauche)
Monique Blakemore, autiste Asperger, Autism Women Matter, qui était avec Laëtitia Sauvage (Alliance Autiste) à l’UNESCO récemment.

Vidéo faite à partir de l’enregistrement vidéo officiel (en langue des signes et en espagnol

Ceci complète notre contribution écrite à cette journée, disponible ici sur le site de l’ONU : http://www.ohchr.org/Documents/HRBodies/CRPD/DGD/2015/AllianceAutisteFrance_fr.doc

Exposé oral de Magali :

Ladies and gentlemen, I am an autistic self advocate, member of the french NGO Alliance Autiste.
I want to talk to you about an emblematic example in France regarding the right to education of autistic children
Timothée, 15 years old, was to be included in his secondary school for this year and everything was fine. He was about to continue his schooling, but the public service responsible for the orientation of children with disabilities decided to place him in an institution.
On his first day at school (September 2014), he was physically barred from entering by the director of the school. Some days later, his mother attempted again to get him into the school: he was accepted but put apart from the other pupils, in an empty room. She definitely removed him from his school to spare him the pain of rejection.
Since then, a kind of « partnership » between different institutions and judges appeared with the placement of timothée in institution as an aim. Timothée’s family moved to another region to escape this persecution but that was not enough.
By this example I want to show that instead of adapting schooling to children with disabilities, the French state maintains their segregation out of the community, by concentrating them in institutions unable to fulfill the right to education, as confirmed by the multiple condemnations of France by the Council of Europe,
Today less than 20% of autistic children are in mainstream schools. 80% are at home or concentrated in institutions or deported in Belgium.

Publié dans Articles AA, Interventions AA en direct, ONU, Publications AA Tagués avec : , , , , ,
Un commentaire sur “L’Alliance Autiste à la Journée de Discussions Générales sur l’Education pour les Personnes Handicapées à l’ONU, le 15 avril 2015
  1. Matthieu Mahé dit :

    Bonsoir, je m’appelle Matthieu Mahé. Je vis en décalé depuis ma plus tendre enfance. J’ai longtemps cherché à combler le vide, la différence, qui semblait me tenir à part dans ce que j’appelais mes disques rayés. Je n’y arrivais pas et je culpabilisais. J’étais centré sur ma mère qui nous a toujours fait croire, à notre entourage et à moi-même, que je réussissais comme tout le monde ce que j’entreprenais. Mais je n’étais pas dupe parce que ce n’était pas toujours le cas. Que l’on m’ait laissé croire que j’étais comme les autres, alors que je ne le suis pas, en se moquant dama maladresse, m’a fait beaucoup souffrir. A l’adolescence, on m’a diagnostiqué bipolaire, c’est à dire sujet à des troubles de l’humeur auxquels je suis arrivé à force d’incompréhension de ma situation. J’ai été soigné pour cela au téralithe pendant 30 ans. J’en ai 46 aujourd’hui et j’en prends toujours. J’ai bu et j’ai fumé, et j’ai même pratiqué l’humour caustique, tant je souffrais de ne pouvoir échanger avec les autres. Il m’a fallu attendre de rencontrer mon épouse pour que je comprenne enfin ce qui m’arrivait et pour que nous mettions un nom sur ce malaise persistant qui n’aurait pas du exister si nous nous en étions rendu compte plus tôt: je suis autiste. Et si je ne peux être responsable de personne, je le suis en tout cas de moi même.
    Aussi,je voudrais aider de façon concrète, bénévolement ou non, à distance ou sur place, dans la région de Dinan (22), les personnes dans ma situation.
    Matthieu Mahé 07 88 61 83 31

1 Pings/Trackback pour "L’Alliance Autiste à la Journée de Discussions Générales sur l’Education pour les Personnes Handicapées à l’ONU, le 15 avril 2015"
  1. […] présente en tant que membre de l’ONG Alliance Autiste ce 15 avril à l’ONU, pour la Journée de Discussions Générales sur l’Education pour les […]

Suivez Alliance Autiste sur Facebook

Aimez la page Alliance Autiste sur FaceBook